Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trafic illicite de stupéfiants et psychotropes à Tanger, Oujda et Berkane

Un pharmacien impliqué et de nouvelles prises à Bab Sebta et Nador




Pas une semaine ne passe sans que la douane ou les forces de l’ordre ne signalent la découverte, la saisie, l’interpellation d’un individu ou d’un groupe de personnes ou encore le démantèlement d’un réseau de trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes.
Un commerce qui semble prendre de l’ampleur au point de supplanter bien d’autres actes criminels que les services de police divulguent de plus en plus dans les médias.
Tout récemment, samedi 9, les services de la préfecture de police de Tanger ont annoncé avoir procédé à l’arrestation d’un pharmacien lors d'un contrôle de routine pour son appartenance présumée à une bande criminelle active dans le trafic de psychotropes.
Recherché depuis un certain moment,  ce quinquagénaire aurait des antécédents judiciaires dans des affaires d'escroquerie et de falsification, a indiqué la préfecture de police de Tanger dans communiqué.
En effet, rapporte la MAP, ce dernier faisait l'objet d'un avis de recherche en tant que principal suspect qui fournissait les comprimés psychotropes à une bande criminelle active dans le trafic, démantelée en septembre dernier.
Pour rappel,  les services de police avaient arrêté trois membres suspects de cette bande en possession de 13.950 comprimés psychotropes destinés au trafic.
Ce n’est pas tout. Dans le cadre d’une enquête menée par la police judicaire de Nador, les services de sécurité ont annoncé le même jour avoir saisi récemment 36.463 psychotropes de type « ecstasy ».
L’enquête qui s’inscrit dans le cadre des opérations visant  à lutter contre le trafic de drogue, particulièrement les comprimés psychotropes, a conduit à l’arrestation de huit suspects dans deux villes voisines : Oujda et Berkane.
Il est à préciser que parmi les suspects interpellés figurent cinq personnes ayant des antécédents judiciaires (une jeune fille et deux agents de police, un brigadier et un gardien de la paix).
Selon la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les suspects ont été arrêtés pour leur présumée implication dans la commercialisation de psychotropes.
La DGSN a indiqué, par ailleurs, que les prévenus ont été placés en garde à vue et mis à la disposition de l'enquête. Celle-ci est menée sous la supervision du Parquet général compétent, précise la MAP. Ajoutons que la journée de samedi a également été marquée par la saisie de 15 kg de chira (résine de cannabis) au point de passage de Bab Sebta.
La drogue saisie, lors d'une opération conjointe des services de douane et de police, était dissimulée dans le réservoir d'un véhicule léger immatriculé aux Pays-Bas.
Selon les premiers éléments de l’enquête, le conducteur de la voiture, un Marocain résidant aux Pays-Bas, tentait de faire passer la drogue via le préside occupé de Sebta. Ce dernier a été interpellé et remis à la police judiciaire de la préfecture de Tétouan pour complément d'enquête avant d'être déféré devant la justice.

Alain Bouithy
Mercredi 13 Janvier 2016

Lu 2427 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs