Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Toute vision corporatiste de la réforme fiscale fera le jeu des lobbies

Il ne faut pas dissocier la réforme des mesures de soutien aux populations démunies, déclare Ahmed Réda Chami




Toute vision corporatiste de la réforme fiscale fera le jeu des lobbies
«Pour qu’il y ait une véritable réforme de la fiscalité, il ne faut pas que la montagne accouche d’une souris, il faut juste marquer une rupture avec les pratiques actuelles». C’est ce qui découle de l’intervention d’Ahmed Réda Chami, membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants lors de la deuxième journée des Assises nationales sur la fiscalité.
Après les cérémonies protocolaires d’ouverture, place a été laissée à la réflexion et l’analyse. Intervenant dans un panel organisé sous le thème «Quelle fiscalité pour favoriser la compétitivité économique?», Réda Chami nous a expliqué que le Maroc a la «possibilité de mener une vraie réforme fiscale avec une vraie rupture».
Pour cet ancien ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, cette réforme doit prendre en compte trois points essentiels.
Le premier point sur lequel il a insisté réside dans le fait qu’«il faut que la fiscalité soit vue comme un outil de développement économique», ce qui implique, selon lui, la nécessité d’«orienter l’investissement vers les secteurs les plus productifs», donc  «vers l’industrie plutôt que vers l’immobilier».
Il a précisé qu’il désigne par secteurs productifs ceux qui «vont créer de la valeur ajoutée et de l’emploi, et  qui pourront générer des produits qu’on pourra par la suite exporter». Ce qui est de plus en plus prioritaire, vu l’état actuel de notre balance commerciale. Cette réforme doit aussi «permettre d’élargir l’assiette fiscale parce qu’aujourd’hui beaucoup de contribuables ne paient pas leurs impôts», selon M. Chami.
 «Or, du point de vue équité, nous en  tant que socialistes,  nous disons que tout le monde doit payer ses impôts» a-t-il réitéré
D’après lui, l’élargissement de la base fiscale passe par la création de nouveaux secteurs d’activité et aussi de nouveaux impôts. Dans ce sens, il a cité une proposition qu’il a faite consistant en l’instauration d’«un impôt sur les successions». Mais il faut également, selon cet économiste, mener un combat  contre la fraude fiscale en donnant plus de moyens à la DGI (Direction générale des impôts). Il appelle aussi à une réévaluation des niches fiscales.
 Le troisième point sur lequel repose l’argumentaire de M. Chami pour une meilleure fiscalité nationale, consiste à s’«assurer que l’Etat doit avoir plus de recettes pour mener à bien ces différents projets de modernisation économique et, bien sûr, aussi de soutien aux populations les plus démunies».
En ce qui concerne le sujet du débat de la première journée, à savoir l’équité fiscale, le député USFP a rappelé que  le problème de l’équité de la fiscalité ne doit pas être séparé de celui de la redistribution.
«Il y a trop de disparités aujourd’hui,  il y a trop de riches et trop de pauvres et un énorme faussé les sépare », a-t-il dit en précisant que « ces écarts sont trop grands » et que « la fiscalité peine à redistribuer tout ça». C’est pour cette raison qu’«il ne faut pas dissocier la réforme de fiscalité de tous les autres moyens ou mesures de soutien aux populations les plus démunies, que ce soit les fonds de soutien, les fonds de solidarité, l’aide aux populations rurales, etc. », ajoute M. Chami.
«Cette réforme fiscale doit donc se faire en privilégiant le bien commun et non pas dans le cadre d’une vision corporatiste qui fera le jeu des lobbies», a-t-il conclu.

Mohamed Taleb
Mercredi 1 Mai 2013

Lu 455 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs