Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tourisme: l’Afrique mise sur l’effet Obama et le football




Tourisme: l’Afrique mise sur l’effet Obama et le football
Malgré la crise économique mondiale et les violences secouant le continent qui font peur aux touristes étrangers, l’Afrique mise notamment sur l’effet Obama et la Coupe du monde de football pour développer son tourisme, en expansion en 2008.
Selon le dernier baromètre de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), publié à la fin du mois de janvier 2009 à Madrid, le nombre de touristes dans le monde devrait stagner en 2009 par rapport à 2008, ou reculer d’au maximum 2%, notamment en raison de l’entrée en récession de plusieurs pays européens. Avec les Amériques, l’Europe sera la région la plus affectée en termes de résultats, étant donné que les marchés sources sont déjà, ou vont entrer en récession, précise l’OMT qui s’attend à ce que les résultats ne soient pas géographiquement homogènes et que l’Afrique, le Moyen-Orient ou l’Asie fassent mieux.
En 2008, les arrivées de touristes dans le monde se sont montées à 924 millions de visiteurs, en hausse de 2 %, contre 5 % au cours des six premiers mois de l’année, en raison d’un brusque changement de tendance qui a coïncidé avec la crise. En Afrique la progression a été de 5 % par rapport à 2007, mais le continent ne reçoit que 5% des touristes, l’Europe arrivant largement en tête, suivie de l’Asie et des Amériques.
En Afrique sub-saharienne, deux destinations phares espèrent faire mieux en 2009 qu’en 2008. L’Afrique du Sud se prépare déjà à accueillir le flot des visiteurs qui viendront pour la Coupe du monde de football en 2010. Le Kenya, pour sa part, qui avait pâti de la guerre civile qui avait suivi les élections de décembre 2007, mise à présent sur l’effet Obama. Le pays est ainsi en train de préparer un circuit touristique qui commencera à Nairobi, la capitale, et traversera la Great Rift Valley et le lac Victoria avant d’arriver à Kogelo, le village natal du père du 44e président des Etats-Unis.
D’autres destinations restent attractives : Maurice, la Namibie ou le Sénégal, alors que de nouveaux venus veulent aussi bénéficier de cette manne comme l’Angola, en pleine reconstruction après la guerre civile, qui a envoyé une délégation vanter les mérites du pays à la Foire internationale de Madrid (Fitur). Quant à l’Afrique du Nord, elle attire de plus en plus de touristes, l’Egypte qui a connu un rebond spectaculaire mais aussi le Maroc et la Tunisie. Même la Libye organise de nouveaux circuits touristiques.
Le fléchissement fait suite à quatre années historiques de forte progression
Les experts de l’OMT restent confiants quant à l’avenir et estiment que le tourisme « sera de nouveau sur les rails d’ici quatre ans », selon Geoffrey Lipman, un des porte-parole de l’organisation. Le fléchissement du tourisme international fait suite à quatre années historiques de forte progression : la croissance annuelle moyenne a été de +7 % entre 2004 et 2007, soit bien supérieure à la moyenne de long terme de 4 %.
Dans le climat de crise actuel, l’Afrique pourra aussi bénéficier des initiatives prises par l’OMT pour relancer le tourisme : soutenir la réponse immédiate du secteur par le biais du Comité de relance du tourisme, organe récemment créé, afin de renforcer l’échange d’informations sur les marchés et le partage de bonnes pratiques ; promouvoir l’inclusion prioritaire du tourisme dans les mesures générales de stimulation de l’économie et positionner le tourisme dans la nouvelle économie verte comme un secteur prometteur en termes de croissance maîtrisée, d’infrastructures intelligentes et d’emplois dans les énergies propres.
L’OMT a élaboré une
stratégie pour l’Afrique
Développement et protection de l’environnement sont aussi parmi les principales préoccupations de l’Onu qui estime que le secteur du tourisme a une capacité certaine de stimulation de l’économie à court et à moyen termes, sans pour autant perdre de vue les engagements à long terme en matière de développement durable.
L’OMT a déjà élaboré une stratégie pour l’Afrique estimant que le continent dispose de ressources inexploitées pour le tourisme côtier mais aussi pour le tourisme de nature et l’écotourisme, le tourisme culturel, le tourisme sportif et le tourisme de découverte. En raison de sa situation géographique, l’Afrique est ainsi mieux placée que d’autres régions du monde en développement, ayant l’avantage d’être assez proche de l’Europe, qui joue un rôle important en la matière.
Une des priorités majeures de cette stratégie est l’évaluation du poids économique du tourisme pour tous les pays membres ainsi que l’application du code mondial d’éthique du tourisme. De même l’écotourisme et la protection des réserves naturelles sont considérés comme des atouts.
L’OMT aide aussi nombre de pays africains à appliquer les nouvelles technologies de l’information pour faire face à la concurrence internationale et souhaite améliorer l’image de l’Afrique comme destination sur le plan à la fois de la santé et de la sécurité.
Elle considère enfin que les perspectives de développement du tourisme en Afrique jusqu’en 2020 sont prometteuses et encourage à la fois les investissements financiers et en matière d’infrastructures ainsi que le développement des ressources humaines à travers notamment l’éducation et la formation.

Par Marie Joannidis - MFI
Vendredi 15 Mai 2009

Lu 423 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs