Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tourisme durable à Zagora : Le potentiel oasien au cœur du débat




Tourisme durable à Zagora : Le potentiel oasien au cœur du débat
La richesse et le potentiel du patrimoine oasien seront mis en valeur par les participants aux tables rondes et conférences, initiées à l’occasion du Forum international du tourisme durable et du développement local.
L’un des rendez-vous marquants de cette manifestation sera la première table ronde qui aura lieu le 29 mars sous le thème «Le potentiel de développement durable dans les vallées Draâ et Maidr» et qui verra la participation de spécialistes de renom, tels que l’anthropologue Mohamed Boussalah, directeur du CERKAS, Aziz Bentaleb, chercheur à l’IRCAM, Bouillon Antoine, directeur d’une maison d’hôtes… La modération sera assurée par le chercheur et spécialiste du développement local, Lkebir Ouhajjou.
Les participants pourront ainsi débattre des différentes opportunités de développement durable dans la région, de ses caractéristiques intellectuelles, du rôle du patrimoine naturel et culturel dans le développement, de la régionalisation avancée et du rôle des collectivités, maillon clé de développement durable, au niveau local. 
Cette facette du forum sera assurée par un panel d’experts venus des différentes villes du Royaume, de plusieurs universités nationales et étrangères (France, Canada, Suisse…), et de chercheurs et d’institutions scientifiques nationales et internationales.
Multidisciplinaire, l’approche requiert la présence de plusieurs institutions, dont le ministère du Tourisme, le Conseil national des droits de l'Homme, le Conseil régional de SMD, le CRI – Agadir, Ibn Zohr, le Conseil régional du tourisme - Agadir Souss-Massa, le Centre d'études et de recherches sur le développement durable et l’Universiapolis Université internationale d’Agadir.
Par ailleurs, les participants pourront bénéficier de moments d’évasion et de découverte d’un trésor naturel certes (palmeraies, oasis, kasbahs, gravures…), mais aussi un potentiel anthropologique ancestral. Les personnes désireuses de s’y inscrire peuvent le faire via le sitweb : www.forum-itd.com  
A travers ce forum, les intervenants locaux s’engagent ainsi à progresser de façon continue, en évaluant simultanément et collectivement l’impact de leurs activités et décisions au regard de chacun des quatre domaines qui définissent le tourisme durable, à savoir la préservation de l‘environnement, l’équité sociale, l’efficacité économique et la gouvernance et l’implication dans le territoire.
Les partenaires, en l’occurrence la wilaya de Souss-Massa-Draâ, la province de Zagora, la commune urbaine de Zagora, le Conseil provincial de tourisme (CPT), l’Association ADEDRA et l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier, entendent ainsi offrir l’opportunité aux populations locales de renforcer leurs compétences et d’améliorer leurs techniques, à travers leur implication dans les différentes phases de ce projet et la création d’une synergie commune.

Ce que peut apporter le volet culturel

L’agenda culturel du Forum international du tourisme durable et du développement local prévoit l’organisation d’une table ronde sur le thème : «Les caractéristiques intellectuelles et civilisationnelles de la vallée de Draa et les enjeux de leur préservation».
Présidée par le jeune écrivain Abdelaziz Errachidi, cette table ronde permettra de mettre la lumière sur le patrimoine anthropologique de la région, dont une culture populaire millénaire, riche en traditions, coutumes et arts populaires.
Les passionnés de gravures rupestres, de l’art culinaire, des modes de vie ancestraux, des arts populaires et leurs symboliques… pourront ainsi suivre les exposés des chercheurs et académiciens, tels que Abdelkarim Alfazani, Mohamed Al Bouzidi, Mustapha Eddafali, Idriss Ennakouri, Maherzi Khalifa et Philippe Voisenet, vice-président de Tourisme sans frontières – France.
«Il faut bien que les gens s’imprègnent de la culture profonde de leur région, afin de l’ériger en facteur adjuvent en faveur du développement», assure Nasser Bouqssim, commissaire de ce forum, initié sous le signe «Pour un autre développement touristique».
Le programme culturel prévoit aussi l’organisation d’un concours artistique et littéraire dédié aux jeunes talents de la région. Une initiative qui permettra aux écrivains et créateurs en herbe de s’exprimer et de rivaliser en créativité.
Cette manifestation s’inscrit dans le cadre des efforts visant à instaurer une culture touristique solidaire, écologique et rurale, porteuse d’espoirs de développement local intégré, en faveur des populations locales.  Les partenaires, en l’occurrence la wilaya de Souss-Massa-Draâ, la province de Zagora, la commune urbaine de Zagora, le Conseil provincial du tourisme (CPT), l’Association ADEDRA et l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier, entendent ainsi offrir l’opportunité aux populations locales de renforcer leurs compétences et d’améliorer leurs techniques, à travers leur implication dans les différentes phases de ce projet et la création d’une synergie commune.


Un riche programme sportif

Le Forum international du tourisme durable et du développement local sera ponctué d’un programme riche et varié. Les anciens joueurs internationaux marocains se produiront à cette occasion, dans le cadre d’un match les opposant aux anciens joueurs de cette ville du sud-est du pays.
Le public local aura ainsi l’opportunité d’apprécier les anciennes stars de l’équipe nationale, telles que Noureddine Neibet, Mustapha Hajji, Salaheddine Bassir, Mustapha Chipo, Abdelhak Benabicha… qui avaient enchanté le public marocain en 1998.
Le programme sportif de cette manifestation prévoit aussi une course internationale sur route (10 km), qui verra la participation d’athlètes de renom appartenant, outre le Maroc, à plusieurs pays dont la France, les Etats-Unis, l’Allemagne, la Tunisie et l’Arabie Saoudite. Cette course sera marquée, par ailleurs, par la présence de la championne marocaine et internationale Nezha Sesouli.
Les jeunes locaux auront, à leur tour, l’occasion de participer à un tournoi intercommunal de football. Une manière d’encourager les énergies locales à donner le meilleur d’elles-mêmes et de contribuer à l’essor du sport dans cette jolie palmeraie. «Organiser de telles rencontres vise à rapprocher d’abord le public sportif de ses idoles, mais aussi à consolider l’esprit des synergies entre les différentes communes», indique Nasser Bouqssim, commissaire de ce Forum.


Concours d’idées en faveur des jeunes

Le Forum international du tourisme durable et du développement local verra l’organisation d’un concours d’idées en faveur des jeunes porteurs de projets. Cette initiative vise à promouvoir et favoriser l’esprit entrepreneurial des populations de la région.
Ainsi, un comité de sélection, constitué des Fonds régionaux de financement et d’administrations ayant une relation directe avec l’investissement, a procédé à la sélection des projets innovants et créateurs de valeur ajoutée, dans le domaine du tourisme durable, et sur tout le territoire de la région Souss-Massa-Drâa.  On ambitionne d’aider les porteurs de ces projets à concrétiser réellement leurs entreprises et repérer les lignes de financement adéquates.
Le concours consiste à primer les meilleures idées de projets durables, qu’elles soient en phase d’étude ou déjà réalisées. Le but étant de promouvoir auprès des habitants locaux des initiatives entrepreneuriales, à caractère durable et de les interpeller sur les opportunités locales.
L’objectif de cette initiative est de favoriser la création de la petite et moyenne entreprise et la contribution à l’emploi dans la région. Soulignons qu’un important dispositif d’aide et d’appui à la création des entreprises est mis en place dans la région Souss-Massa-Drâa.
Lors d’une 1ère session, le comité de sélection et d’orientation procède au cas par cas et selon l’avancement de l’idée de projet à l’évaluation de son potentiel, du degré d’innovation et de durabilité de ce projet et de la motivation et qualité de son porteur. Les membres de ce comité font aussi le point sur l’adéquation entre le porteur de projet et l’idée de celui-ci et aident les jeunes à recadrer éventuellement l’idée et structurer la démarche entrepreneuriale. A l’issue de la 1ère session, les candidats sélectionnés seront accompagnés par un groupe d’assistance technique pour élaborer un canevas de structuration de leurs idées.
Lors de la 2ème  session,  les candidats  présentent et argumentent leurs canevas, et remplissent les critères d’éligibilité imposés par le comité de sélection, afin de lui permettre de sélectionner, classer et orienter les projets vers le Fonds de financement adéquat, qui assurera le parrainage et le financement de ces projets, selon ses critères préétablis. A la fin de cette manifestation, une distinction des meilleures idées de projets aura lieu par la remise des trophées de mérite.

Libé
Lundi 26 Mars 2012

Lu 1797 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs