Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tourisme : De grandes ambitions pour l’avenir




En dépit des effets négatifs de la crise économique, qui frappe les principaux pays émetteurs, le tourisme marocain continue de donner la mesure de sa capacité d’absorber les chocs en enregistrant des réalisations positives et des chiffres encourageants et en affichant de grandes ambitions pour les années à venir.
Depuis les premières assises nationales du tourisme (Marrakech 2001) et grâce à la mobilisation créée autour de la vision 2010, plus de 120 conventions d’investissement, conventions cadre et avenants ont été signés entre le gouvernement et près d’une centaine d’opérateurs nationaux et internationaux, selon des chiffres rendus publics lors des Assises de Saidia. Ces investissements, qui s’élèvent à plus de 100 milliards de dirhams, permettront, à terme, la création de 165.000 lits hôteliers et 58.000 emplois directs.
L’année 2009 a enregistré un montant d’investissement touristique conventionné de l’ordre de 11 milliards de dirhams, contre plus de 8 milliards en 2008. Ces investissements concernent la réalisation de 12.640 lits hôteliers et la création de 2.250 emplois. Tous ces chiffres montrent que le Maroc a su maintenir l’attractivité auprès des grandes enseignes hôtelières malgré la crise. De prestigieuses chaînes hôtelières ont ainsi ouvert leurs portes au Maroc en 2008 ou vont le faire courant 2009. 
La cadence de création de lits hôteliers est un autre indicateur révélateur, qui a atteint au cours des dernières années 9000 lits/an. Les professionnels estiment que cette cadence sera accélérée, au cours des quatre prochaines années, pour atteindre les 18.000 lits/an dans les hôtels classés.
Par ailleurs, le département du Tourisme a mis en place le plan “CAP 2009”, pour anticiper les effets éventuels que pourrait avoir la crise internationale sur le tourisme national.
Il prépare également la sortie de crise, à travers le maintien de l’attractivité du secteur et la consolidation des parts de marché au niveau des pays émetteurs traditionnels.
“CAP 2009” se décline en deux phases distinctes. La première porte sur le renforcement de la promotion et de la communication. Une enveloppe de 100 millions de dirhams a été allouée, à parts égales, par le secteur privé et le gouvernement pour réussir cette opération.
La deuxième concerne des mesures conjoncturelles et structurelles supplémentaires. 300 millions de dirhams ont été consacrés au renforcement de la visibilité sur les marchés traditionnels, mais également sur les nouveaux relais de croissance (Russie, Pays de l’Est, Moyen- Orient …), la dynamisation de l’aérien à travers des contrats de co-marketing et la mise en place d’un plan spécial Marrakech (40 % de l’activité touristique nationale).


L
Mercredi 24 Juin 2009

Lu 584 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs