Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Touria Jabrane préside le jury de la première édition du Festival Ciné-plage




Harhoura se dote de son festival de cinéma, Festi-plage, dont la première édition se déroulera du 26 au 30 juillet sous l’intitulé «Cinéma de la plage». C’est aussi une première au Maroc, quant à ce genre de manifestations cinématographiques, puisque toutes les projections se feront sur la plage.
Le Festival Harhoura ciné-plage, comme ses organisateurs l’appellent, est une nouvelle conception d’événement qui se veut un espace de rencontres conviviales de jeunes et d’adultes pour savourer ensemble les nouveautés cinématographiques en dehors des salles obscures. «Je pense que cette édition sera une valeur ajoutée dans la scène cinématographique marocaine, du fait qu’elle estime développer une nouvelle dynamique dans le secteur et une opportunité de dialogue entre la pensée et la créativité à travers les différentes langues cinématographiques des divers pays arabes participants, en plus du Maroc. Ce qui constituera, sans aucun doute, un enrichissement pour le secteur dans sa globalité», souligne Abdelwahed Moujahidi, président du festival. Ainsi, pour ce premier Festi-plage, six longs métrages seront en lice pour la compétition officielle, ainsi que six courts métrages. Les films des deux compétitions seront départagés par deux jurys respectifs. Celui des longs métrages présidé par l’artiste Touria Jebrane, accompagnée de Touria Alaoui, Mouna Fettou, Ahmed Harzni et Fatéma Ifriqi. Le jury de la compétition des courts métrages sera composé de Saïd Bay, Rachid Zaki, Messaoud Bouhssine, Sonia Oukacha, et chapeauté par Bilal Maridou. En dehors des deux compétitions, Festi-plage verra la projection, en ouverture, du film «Atlantik» qui est une production maroco-hollandaise.
 «Comme la tradition le veut, le festival rendra hommage à des femmes et hommes du cinéma marocain. Nous prévoyons, aussi au cours de cette édition, plusieurs activités en parallèle, notamment des conférences, des master class avec des spécialistes en la matière et des ateliers de formation aux métiers du cinéma», précise le président du festival.

B.C
Mercredi 13 Juillet 2016

Lu 615 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs