Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Torture : Juan Méndez au Maroc




Torture : Juan Méndez au Maroc
Le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Juan Méndez, sera l’invité du gouvernement marocain du 14 au 21 septembre. Durant une semaine, le responsable onusien rencontrera des officiels tels que le ministre de la Justice et des Libertés El Mostafa Ramid, Mahjoub El Hiba délégué ministériel aux droits de l’Homme, Driss El Yazami et Mohamed Sebbar, respectivement président et secrétaire général du CCDH ( Conseil consultatif des droits de l’Homme), Hafid Benhachem directeur de l’administration pénitentiaire. Il se rendra à la prison Oukacha à Casablanca qui avait fait l’objet d’un rapport accablant par une commission parlementaire au début de cet été, ainsi que celle de Toulal 2 à Meknès connue pour les multiples protestations de salafistes transférés vers d’autres centres avant sa visite. M. El Yazami a indiqué que M. Méndez devrait, lors de sa visite, avoir toute la liberté pour s’informer de la situation dans certains établissements pénitentiaires, hôpitaux psychiatriques et centres de protection de l’enfance.
Les villes du Sud seront elles aussi visitées par Méndez. En effet, à quelques semaines du début de la quatrième commission des Nations unies sur la décolonisation, la venue de Juan Méndez sera une nouvelle occasion pour les pro-Polisario d’entendre leurs voix. Cette occasion se présentera notamment lors de sa visite de la prison Negra à Laâyoune.
L’invitation de M.Méndez par le gouvernement Benkirane n’est pas anodine, car elle intervient en vue de préparer la candidature du Maroc pour occuper le siège que la Libye a perdu récemment au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.
A la fin de sa visite, Méndez rendra un rapport indiquant si le Maroc respecte la convention de 1984 contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, ainsi que le protocole de 2006 sur la prévention de la torture, tous deux ratifiés par le Royaume, et qui sera d’une importance significative pour la suite que prendra le dossier sur le Sahara. A rappeler que cette visite est très attendue par les organisations des droits de l’Homme.

Najoua Friguech (Stagiaire)
Mardi 11 Septembre 2012

Lu 998 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs