Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tolérance, coexistence et vivre-ensemble, le modèle marocain en vedette à Copenhague




Le modèle marocain dans le domaine de la tolérance, de la coexistence et du vivre-ensemble a brillé de mille feux, samedi à Copenhague, le temps d'une journée culturelle agrémentée d'échanges, de couleurs, de saveurs et de contacts. Pour ce faire, il s’en est fallu d’une estrade et d’un stand dressés au pied-même de la mairie de Copenhague, sur la place mythique "City Hall Square", passage obligé de tous les visiteurs de la capitale danoise, en cette période printanière. "En tant que Marocains imbus de valeurs d’humanisme et de tolérance, nous célébrons tout ce qui nous rapproche des autres. Venant d’un pays ouvert sur deux mers, plateforme incontournable entre l’Europe, l’Afrique et le monde arabe, nous sommes les dépositaires d’une riche tradition de brassage, de métissage et de coexistence qu’il nous importe de faire valoir", a indiqué dans une déclaration à la MAP, Ali Bellaoui, président de l’Association dano-marocaine pour la culture, à l’origine de cette manifestation avec d’autres partenaires.
Capitalisant justement sur cette renommée désormais établie de pays de modération et de dialogue, M. Bellaoui a souligné que cette rencontre, placée sous le signe "Non au terrorisme, oui à la coexistence, à la tolérance et à la paix", se veut un écho aux "efforts diplomatiques, déployés avec lucidité et clairvoyance par SM le Roi Mohammed VI sur l’arène régionale, continentale et internationale". Car, a-t-il expliqué, les initiatives du Souverain "nous servent de phare dans un monde de plus en plus globalisé où nous devrions, en tant que Marocains, faire rayonner notre modèle de pays qui rejette toute velléité de rupture ou d’ostracisme, par fidélité à son histoire multiséculaire et à sa position de passerelle entre les cultures et les peuples".
Dans une déclaration similaire, le président du Comité de la culture et des loisirs à la municipalité de Copenhague, Carl Christian Ebbsen, a affirmé que sa participation à cette journée culturelle marocaine "va de pair avec les efforts consentis en matière de lutte contre le terrorisme et de soutien aux initiatives dédiées à la promotion des idéaux de la paix, de la démocratie et du vivre-ensemble entre les peuples, les cultures et les religions". "La raison pour laquelle je suis ici tient au fait que c’est une manifestation à laquelle j’adhère complètement tant elle vise la promotion de ces idéaux", a-t-il dit, notant toutefois que les gens vivant au Danemark se doivent de faire l’effort de s’adapter à la mentalité du pays d’accueil et à ses valeurs pour contribuer à l’enrichissement du paysage multiculturel de la capitale danoise.
Pour Mohamed Tanji, président de l’Association des investisseurs marocains au Danemark, partie co-organisatrice de cette journée culturelle, "notre message est simple : cette manifestation culturelle cherche à promouvoir l’image de notre pays et à assurer son rayonnement à l’international en tant que terre de paix, de tolérance et de coexistence, sans ostracisme aucun". "A notre échelle, nous voulons contribuer à montrer le vrai visage d’un Maroc en mouvement, grâce aux initiatives louables de SM le Roi Mohammed VI, d’un Royaume fort de son histoire, de sa culture et de sa diversité, et d’un peuple pacifique qui aime la vie et rejette toutes les formes de terrorisme et d’extrémisme d’où qu’elles émanent", a-t-il relevé. Idem pour Mme Eva Blum, membre du comité d’organisation, qui a fait un impressionnant plaidoyer pour les "bonnes histoires" ayant toujours prévalu au Maroc entre citoyens juifs et musulmans et qui, a-t-elle dit, "méritent d’être présentées, relatées et conservées dans les mémoires". Et pour cause, a-t-elle expliqué en arborant un frais tatouage au henné sur la main droite, "tous les Juifs marocains se souviendront pour longtemps de la position de Feu SM Mohammed V qui, du temps de Vichy, a accordé sa magnanime protection à ses sujets, en déclarant aux autorités du Protectorat qu’il n’y avait au Maroc que des Marocains".

Mardi 25 Avril 2017

Lu 599 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs