Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Titi Robin et Mehdi Nassouli présentent leur dernier projet commun




Les artistes français Titi Robin et marocain Mehdi Nassouli ont animé ensemble, mercredi soir au centre culturel Dar Souiri à Essaouira, un concert dans le cadre des nuits ramadanesques initiées par l’Institut français d’Essaouira en partenariat avec l'Association Essaouira Mogador. Lors de ce concert, les deux artistes ont présenté au public souiri leur dernier projet "Taziri" qui signifie en langue amazighe "clair de lune".
Titi Robin est connu pour ses voyages sur les routes d’Orient. Il y a 6 ans, il rencontre Mehdi Nassouli, un jeune Marocain prodige dans le maniement du guembri.
Après avoir enregistré ensemble l’album marocain "Likaat" (rencontres) et partagé la scène pour le spectacle "Les Rives", ils abordent un répertoire original que Titi Robin a composé pour l'occasion à destination de cette belle voix marocaine et du groove éclatant de son guembri, qui se marient si bien aux phrases incisives du bouzouq et de la guitare du musicien français. Le projet de Titi Robin "Taziri", qu'il a signé avec Mehdi Nassouli, est une rencontre avec les rythmes du Maroc. Ce "blues méditerranéen", marqué par des influences tziganes, gnaouies et berbères notamment, tisse des ponts entre Europe et Maghreb. Dans des compositions métissées, la voix et les notes de Mehdi Nassouli viennent se lover dans les compositions et les cordes (bouzouq, guitare) de Titi Robin. Les textes écrits à l’origine en français sont traduits et interprétés en arabe par Mehdi Nassouli.
Thierry Robin, dit "Titi" Robin est un musicien compositeur et improvisateur français, né à Rochefort-sur-Loire à la fin des années cinquante. Il a développé un répertoire musical original se rattachant au monde méditerranéen, aux confluences des cultures gitanes, orientales et européennes. Il joue de  la guitare, du buzuq et du oud et est l’auteur exclusif de ses nombreux projets.
 Pour sa part, Mehdi Nassouli, né à Taroudant, explore les traditions musicales de sa terre natale, notamment celle des gnaouas auprès desquels il apprendra la maîtrise du guembri. De sa curiosité, il a su tirer une aptitude à la fusion musicale exprimée en de nombreuses occasions au Maroc auprès d'artistes européens et marocains.
Ouvert à la fusion des genres musicaux, Mehdi Nassouli a sillonné les continents, en collaborant avec de grands noms tels que Titi Robin, Fatoumata Diawara, Benjamin Taubkin, Justin Adams ou Andy Emler.

Vendredi 24 Juin 2016

Lu 750 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs