Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tirs à l'aéroport et dans un camp militaire de Kinshasa

La RDC en proie à de nouveaux troubles




Tirs à l'aéroport et dans un camp militaire de Kinshasa
Des tirs étaient entendus lundi matin dans plusieurs endroits de Kinshasa, dont l'aéroport et un camp militaire, et des hommes armés ont pris en otages des journalistes à la Radio-télévision nationale congolaise (RTNC) par des hommes armés, selon des habitants et la police.
 Entre 09H00 (08H00 GMT) et 09H30, une journaliste a entendu plusieurs tirs d'arme lourde dans les environs du camp de Tshatshi, situé à une dizaine de kilomètres du siège de la RTNC. Un chauffeur de taxi a évoqué "six à sept tirs" d'arme lourde. Selon lui et un autre habitant, ces tirs provenaient du camp militaire.
 Des coups de feu sont également tirés à l'aéroport international de Ndjili, situé à la sortie de la ville, selon un journaliste de l'AFP.
 Avant ces tirs, des journalistes de la RTNC ont été pris en otages par des jeunes armés "de machettes et d'armes" à feu, selon la police.
 "Ce sont des gens armés avec des machettes et des armes, ils ont pris en otage des journalistes", a déclaré à l'AFP le colonel Mwana Mputu, en charge de la communication de la police, précisant qu'une opération était en cours pour les déloger. 
 On ignorait en fin de matinée si la prise d'otages se poursuivait. Le signal de la télévision a été brièvement coupé. Avant la coupure, les images montraient les deux jeunes présentateurs de l'émission en cours, assis, effrayés mais calmes, avec derrière eux un jeune homme menaçant. Les autres personnes présentes sur le plateau n'étaient pas visibles à l'écran. La police, l'armée et la garde républicaine sont déployées dans les rues de Kinshasa pour rétablir la situation. La circulation était fortement ralentie en plusieurs endroits et les transports se sont fait rares.
 "Il y a des policiers, des militaires et des gardes républicains (chargés de la protection du président Joseph Kabila) un peu partout près de la RTNC et du Palais du peuple", siège du parlement congolais, juste à côté de la télévision publique, a indiqué un habitant à l'AFP.
Plusieurs habitants ont affirmé que les tirs d'arme légère ont cessé assez rapidement du côté de la RTNC.
Les forces de l'ordre limitaient les mouvements des civils et on pouvait sentir une forte odeur de poudre dans certaines rues, a constaté une journaliste de l'AFP. 

AFP
Lundi 30 Décembre 2013

Lu 51 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs