Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tirer profit de l’engouement pour les plantes aromatiques et médicinales

Actuellement le Maroc est classé 12ème exportateur mondial des PAM




Tirer profit de l’engouement pour les plantes aromatiques et médicinales
La certification constitue un levier pour promouvoir l'exportation, renforcer la compétitivité et préserver la production contre toute exploitation excessive. Les plantes aromatiques et médicinales représentent 62 millions de dollars de recettes pour le Maroc.
« La certification constitue un levier aussi bien pour promouvoir l'exportation des Plantes aromatiques et médicinales (PAM) que pour renforcer leur compétitivité et préserver leur production contre toute exploitation excessive », a indiqué lundi à Rabat le directeur du développement forestier au Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD), Ouchkif Jamal Eddine.
« A travers le projet PAM: intégration de biodiversité dans la chaîne des valeurs des PAM au Maroc, nous visons à trouver les instruments pour promouvoir l'exportation de ces plantes et mettre en place des plans d'actions qui leur permettent une gestion efficiente », a noté M. Ouchkif en marge de sa participation lundi à un atelier axé sur le développement des PAM au Maroc.
Dans une intervention similaire, Bertus Johannes Ottens, de la Fondation «FairWild», a déclaré qu' «il est temps d'agir pour tirer profit des opportunités offertes sur le marché marocain des PAM et aller de
l'avant ».
De son côté, le coordonnateur national du projet des PAM, Ali Chafai El Alaoui, a mis en avant cet atelier portant sur la stratégie de développement des PAM au Maroc, l'identification des contraintes du secteur et la promotion des leviers susceptibles de renforcer le développement et la commercialisation de ces plantes.
«Un produit certifié et un produit traçable, qui offre une certaine garantie pour les acheteurs à l'étranger; il provient d'une zone donnée et poursuit un processus de qualité; c'est un produit plus compétitif qui donne accès à un marché de grande valeur ajoutée», a-t-il précisé, ajoutant que les paysans pauvres et vulnérables qui travaillent dans la cueillette profiteront également des retombées positives de la certification.
Par ailleurs, le Maroc occupe une place importante dans le domaine des PAM en raison de sa diversité et sa contribution dans l'économie nationale. Sur les 4.200 espèces végétales existantes dans le pays, 800 espèces sont endémiques, parmi lesquelles 400 sont reconnues pour leur utilisation médicinale et/ou aromatique ainsi que pour le potentiel d'exportation.
Actuellement, le Maroc est classé 12ème exportateur mondial des PAM avec près de 25 millions de dollars pour les PAM cultivées et 37 millions de dollars pour les PAM sauvages.

Libé
Mercredi 9 Octobre 2013

Lu 276 fois


1.Posté par Habalti le 26/11/2013 19:03 (depuis mobile)
ceci est très prometteur nous disposons d.une grande surface pour le traitement et la production d.huile essentielles et serions ravis de pouvoir collaborer avec vous a ce niveau dans l.attente d.avoir plaisir a vous lire recevez nos salutations


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs