Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Timitar, un melting-pot où se mêlent cultures et traditions




Le Festival Timitar d'Agadir, qui puise dans les répertoires les plus variés, promet cette année une programmation éclectique conçue selon une vision humaniste. Des vedettes d'ici et d'ailleurs rivaliseront de rythmes et de chants dès ce soir sur les scènes de ce festival qui est à sa 12ème édition.
La capitale du Souss accueille une pléiade d'artistes dans une communion musicale où fusionne la musique amazighe avec les rythmes et les sonorités mondiales.
Musiques africaine, latino-américaine, orientale, andalouse et arabe sont au rendez-vous lors de ce festival qui constitue un hymne à la tolérance et au vivre-ensemble et un véritable carrefour d'échange où la musique, au-delà des frontières, devient le langage d'une pensée universelle qui véhicule les valeurs de paix et de coexistence entre les peuples. Jusqu'au 25 juillet, plus de 40 spectacles seront animés par pas moins de 500 artistes venus des quatre coins du monde, indiquent les organisateurs, précisant que trois scènes sont dédiées à ce festival (la place Al Amal, théâtre de verdure et la place Bijouane).
L'édition de cette année qui promet plusieurs têtes d'affiches avec, entre autres, les chanteuses marocaines Hindi Zahra et Khansa Batma, consacre également une place de choix au rap marocain. Deux grandes figures de ce genre musical très en vogue, Don Bigg et le groupe H-Kayne, prennent part à  cette édition. D'autres voix marocaines, et non des moindres, ont aussi répondu présent à ce festival, le groupe de rock Mazagan, Saida Charaf, Daoudia et Stati.
Les musiques amazighes étant à l'honneur, Ahwach, Rayssa Tihihit, Rayss Outajajt, Lajwad et Ait Laati, ouvriront le bal des festivités chaque soir. Une occasion pour redécouvrir et porter haut les couleurs de ce répertoire musical. La participation étrangère est,  quant à elle, marquée  par la star du rai algérien Reda Taliani aux côtés d'autres artistes internationaux, entre autres, le chanteur colombien de salsa, Yuri Buenaventura et la star libanaise Diana Haddad. Les organisateurs ont également promis une séquence hommage qui sera rendue à la diva Oum Kaltoum, à travers la Jordanienne Macadi Nahhas rendue célèbre par ses reprises de la star égyptienne disparue.
Classé en 2014 parmi les 25 meilleurs festivals internationaux du monde par le prestigieux magazine anglais "Songlines", le Festival Timitar se veut un melting-pot où se mêlent cultures et traditions par le lien musical universel.

Libé
Vendredi 24 Juillet 2015

Lu 1171 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs