Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Timbuktu” de Abderrahmane Sissako séduit le public souiri




Deux ans après sa sortie en salle, le film “Timbuktu” du réalisateur mauritanien, Abderrahmane Sissako, continue de faire rêver et de fasciner les cinéphiles. Projeté mercredi dernier, à l’Institut français d’Essaouira, cette production franco-mauritanienne a attiré une foule nombreuse composée de Marocains et de touristes étrangers. Cette œuvre majeure a réussi à récolter un tonnerre  d’applaudissements puisqu’elle a été accueillie par un déluge d’éloges du public présent au patio de l’Institut français d’Essaouira, lieu de projection du film. «Jamais un film n’a réussi à attirer autant de cinéphiles à l’Institut français d’Essaouira», a confié à la MAP une responsable de l’Institut.
«Timbuktu» aussi appelé «Le Chagrin des oiseaux», retrace l’occupation jihadiste du Nord du Mali entre 2012 et 2013 et dénonce avec sarcasme et ironie l’intolérance, l’intégrisme et le radicalisme religieux.Ce drame de près de 97 minutes se passe au Mali à l’époque où des jihadistes envahissent la ville de Tombouctou et y imposent «la charia». Ils bannissent la musique, le football, les cigarettes, procèdent à des mariages forcés, persécutent les femmes et improvisent des tribunaux qui rendent des sentences injustes et absurdes.
Malgré la férocité de leur répression, la population résiste avec courage. Kidane, le personnage central du film, est un éleveur touareg vivant dans le désert avec sa femme et sa fille. D’abord épargnée, sa famille va bientôt subir les nouvelles lois islamiques des jihadistes, à l’occasion d’un conflit avec un autre habitant.
Notons, par ailleurs, que ce quatrième long-métrage de Abderrahmane Sissako a remporté plusieurs distinctions internationales. Il a eu le privilège d’être présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2014 où il remporte le Prix du jury œcuménique et le Prix François-Chalais récompensant les valeurs du journalisme. Il est sélectionné pour représenter la Mauritanie à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère aux Oscars du cinéma 2015. Il est récompensé par sept Césars en 2015 dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Samedi 16 Janvier 2016

Lu 196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs