Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Thème d'une rencontre-débat à Santiago : La réjouissance des sens




Thème d'une rencontre-débat à Santiago  : La réjouissance des sens
"La réjouissance des sens : la musique d'Al Andalus et le Maghreb". Tel est le thème d'une rencontre-débat, animée jeudi soir dans l'enceinte du Palais de La Alhambra à Santiago, par le chercheur chilien Eduardo Valenzuela.
Cette rencontre s'inscrit dans le cadre d'une série de manifestations culturelles organisées durant le mois de septembre, sous le patronage de l'Ambassade du Maroc au Chili et le Centre Mohammed VI pour le dialogue des civilisations.
Lors de cette conférence, organisée en collaboration avec "la Sociedad de Bellas Artes», M. Valenzuela a axé son intervention sur l'histoire, les caractéristiques, les particularités et les formes poético-musicales de la musique d'Al Andalus.
Après une introduction historique à cette musique, le conférencier a brossé un tableau exhaustif sur ses origines et son évolution, ainsi que sur ses répertoires musicaux.
Au cours de cette rencontre, marquée par la présence de l'ambassadeur du Maroc au Chili, M. Abdelkader Chaoui Loudiyi, le conférencier s'est également attardé sur les aspects musicologiques de la musique andalouse, ses structures musicales et son organologie.
Dans une déclaration à la MAP, Eduardo Valenzuela a souligné qu'à travers cette rencontre, il tend à faire connaître au public chilien en particulier, et latino-américain en général, un répertoire musical et poétique très ancien, peaufiné et enrichi au fil des temps en Afrique du Nord (Al Alaa, Gharnati, Maalouf), par de nombreux maestros de différentes écoles.
Dans le même ordre d'idées, il a rappelé les noms des ténors des différentes écoles de la musique andalouse qui se sont distinguées au Maroc, notamment feu Mohamed Larbi Temsamani, Abdessadak Chekara, Moulay Ahmed Loukili et Abdelkrim Rais.
Il a, en outre, précisé que cette rencontre vise également à approcher le public latino-américain d'une musique, aussi belle que complexe, et qui reflète une forme de vie.
Par ailleurs, M. Valenzuela, luthiste qui dirige le groupe "Maghreb», le seul groupe de musique andalouse en Amérique Latine, a indiqué avoir effectué en 2011 un voyage au Maroc pour un stage de perfectionnement de deux mois au Conservatoire de musique de Tétouan, sous la houlette de Amin Chaachoo, disciple du maître feu Mohamed Larbi Temsamani.
Cette rencontre-débat, suivie par un large public, a été agrémentée de chants andalous exécutés avec brio par le groupe "Maghreb", qui se compose de sept musiciens.

MAP
Lundi 10 Septembre 2012

Lu 235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs