Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Théâtre universitaire : Le Festival d’Agadir souffle sa 15ème bougie




Théâtre universitaire : Le Festival d’Agadir souffle sa 15ème bougie
Le théâtre est à l'honneur à Agadir en ce début de printemps. En effet, les amateurs d'art dramatique ont rendez-vous, du 24 au 27 mars 2010, avec la 15ème édition du Festival international du théâtre universitaire d'Agadir (FITUA) organisé par la Faculté des lettres et des sciences humaines d'Agadir avec le soutien du ministère de l'Education nationale, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique,  l'Université Ibn Zohr, la wilaya et la région Souss-Massa-Drâa, la commune Urbaine d'Agadir et l'Institut français d'Agadir, avec la collaboration des délégations des ministères de la Jeunesse et des Sports et de la Culture et de partenaires locaux qui ont toujours répondu favorablement aux sollicitations des organisateurs. Cette 15ème édition coïncide également avec le 25ème anniversaire de la création de la Faculté des lettres (1984-2009) et le cinquantenaire de la reconstruction d'Agadir (1960-2010).
En plus des troupes représentant les établissements universitaires marocains (FLSH Dhar El Mehraz Fès, FSJES Marrakech, FMD Casablanca, FSJES Salé, FLSH Agadir,  ENCG Agadir), sont également présentes quatre  troupes étrangères : Université Lumière-Lyon et Université de Provence-France, Université Gran Canaria-Espagne et Old Dance Ensemble-Pologne.
Dans sa nouvelle orientation, le FITUA accorde un intérêt particulier à la dimension pédagogique et à la formation artistique. En effet, dans le cadre de  leur participation au Festival, étudiants  marocains et étrangers prendront une part active aux différents ateliers programmés. Ces ateliers que les organisateurs ont voulu innovateurs seront animés par des professionnels du théâtre : Agnès Régolo,  comédienne et metteur en scène,  Abdelfettah Diouri,  metteur en scène et directeur du théâtre de Hanovre,  Ahmed Alcharjy,  comédien,  directeur d'acteur,  metteur en scène et un atelier de danse animé par la troupe polonaise qui présentera au grand public un répertoire des danses traditionnelles polonaises.
Présidé par Aïcha Yacoubi Haroun, le jury de cette 15ème édition est composé de  Abdelmejid Chaker, Ahmed Al Charji, Hanaa Abdelfattah et Metwaly Taher El Qor.
Et comme le veut la tradition du FITUA, les organisateurs rendront cette année hommage à deux grands noms du théâtre : le professeur Herbert Svoboda et l'actrice Zhour Mâamri. Plusieurs spécialistes nationaux et étrangers seront présents à Agadir pour le festival : Hassan Lamniï, Lahcen Zinoun, Abdelmajid Kaddouri, Abdelkebir Rgagna,  Mohamed El Khiyari, Abdekader Gongai, Agnès Régolo, Abdelfettah Diouri et Hassan Youssefi.
Le comité d'organisation est composé de : Ahmed Sabir (directeur du Festival), Omar Halli (directeur coodonnateur général), Abderrahim El Haloui (directeur de l'accueil et de l'hébergement), Hassan Hmayz (directeur des relations publiques), M'barek Azara (directeur de l'information), Abdelfattah Nacer Idrissi (directeur des relations extérieures),  Mohamed Jalal Aârab (directeur artistique et logistique), Zohra Makach (directrice des ateliers et de la formation).
Lieu de rencontre culturelle, artistique et théâtrale, FITUA est devenu, non seulement, un rendez-vous annuel incontournable pour les festivaliers marocains, étrangers et amateurs du théâtre, mais aussi un moment de reconnaissance et d'hommage à nos artistes et hommes de théâtre.
A propos de cette quinzième édition, le Dr. Ahmed Sabir, doyen de la Faculté des lettres et des Sciences humaines de l'Université Ibn Zohr d'Agadir et directeur du FITUA, a déclaré à Libé: “Cette année, qui correspond au vingt-cinquième anniversaire de la création de la Faculté des lettres et des sciences humaines, nous célébrons aussi la quinzième édition du Festival international du théâtre universitaire”.
“C'est une édition un peu particulière dans la mesure où on a cherché plus la qualité que la quantité des participants. C'est pour cela qu'on commence déjà à accueillir des groupes universitaires de Pologne, de France, doublement, d'Espagne,   des Canaries, mais également des troupes de l'université marocaine,  et on a essayé de choisir des échantillons très représentatifs des universités marocaines avec notamment une représentation de l'Université Ibn Zohr d'Agadir”, a-t-il ajouté.
“Nous avons également invité des personnalités éminentes du théâtre, aussi bien en tant que gens de la scène que personnalités du théâtre connues comme Mohamed El Khiyari, Zhour Lamâamri, Hanaa Abdelfattah, Taher El Qor, Hassan Lamniï. Bien sûr , il y a des personnalités étrangères, notamment le professeur Svoboda de l'Université de Frankfurt et des personnalités de théâtre de l'Université du Caire et d'Egypte en général”, a-t-il précisé.
Et d’ajouter:“Nous avons essayé de voir un peu les différentes représentations, mais également de donner de la valeur à cette 15ème édition qui est quand même la  quinzième, un chiffre important pour nous parce qu'il y  va de l'avenir de notre Festival.  Bien sûr, le comité d'organisation reste toujours le même que celui des années précédentes. Nous  avons donc recherché la continuité  et la pérennité  de ce  Festival qui,  malheureusement, n'a pas toujours les moyens et le  soutien nécessaires pour atteindre les objectifs qu'il se fixe, mais qui fait des efforts très importants. N'oublions pas qu'il draîne l'élite des hommes de théâtre et des acteurs ainsi que la crème des troupes universitaires étrangères et marocaines”.
“L'une des spécificités de cette quinzième édition, c'est que toutes les matinées sont consacrées aux ateliers de formation animés par des spécialistes. C'est justement, pour donner l'occasion à nos jeunes universitaires, non seulement locaux, d'Agadir, mais également ceux des autres pays, et du Maroc en général,  pour être confontés aux spécialistes du théâtre et travailler ensemble. C'est une façon de faire de ce Festival d'Agadir, comme nous le disons toujours, une pépinière d'hommes de  théâtre de demain », a-t-il conclu.

M'BARK CHBANI
Mercredi 24 Mars 2010

Lu 1312 fois


1.Posté par aicha le 25/03/2010 08:45
Pardon, mais c'est Aicha Haroun Yacoubi.
Merci.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs