Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Théâtre d’El Jadida : Hommage posthume à Mohamed Said Afifi




Théâtre d’El Jadida : Hommage posthume à Mohamed Said Afifi
Il s’appelait autrefois « salle des fêtes » et avait ouvert ses portes en 1925, pour des soirées dansantes et des bals masqués. Cinq ans après,  il a été transformé en théâtre avec 658 places et  11 loges. A cette époque,  les Français interdisaient aux autochtones d’y accéder. Le 06 novembre dernier, à l’occasion de la célébration du 37ème anniversaire de la Marche Verte, ce théâtre rénové porte  désormais le nom de «théâtre Afifi».
Cette nouvelle appellation de ce monument est  au fond un hommage posthume rendu à un artiste jdidi, Said Afifi, qui a admirablement marqué par son passage non seulement  le milieu artistique, mais aussi  des générations d’artistes,  grâce  notamment à son talent  et à son génie créateur. Il a été directeur de ce théâtre de 1969 à 1974, qui a connu durant cette période une grande réussite avec les tournées des Amis du théâtre français, la troupe de Maâmora, la chorale de Tchétchénie, Oliver Reed, Serge Reggiani, Richard Burton, Elisabeth Taylor, Maher El Attar, entre autres.  Après  le départ d’Afifi  commence alors la régression du théâtre d’El Jadida, que ce soit au niveau de la qualité des spectacles, «chikhat, groupes musicaux qui n’avaient ni passé ni avenir…» qu’à celui de la dégradation du monument lui-même.
Le théâtre a connu alors une période sombre de son existence. Sur la bâtisse, on constate les effets du temps et  l’indifférence des hommes dans l’attente d’une providence sinon d’un miracle, qui s‘est réalisée grâce à l’initiative du gouverneur de la province, début  juin de cette année, avec  la contribution d’un montant de 8 million de DH affecté pour  la restauration de ce bâtiment dans le cadre d’un partenariat entre la DGCL, le conseil provincial, la commune urbaine d’El Jadida et la commune rurale de Moulay Abdellah. Le nouveau théâtre aura une capacité de 500 places et sera géré par une structure indépendante qui veillera aussi à la promotion de la culture au niveau de la ville.  
En présence du ministre de la Culture, du gouverneur et d’autres personnalités artistiques, on a inauguré ce théâtre. Des spectacles artistiques ont été présentés pour célébrer cet événement.  Mais beaucoup de choses restent à faire : éclairage, fauteuils de qualité, équipements sanitaires, entre autres.
  D’autres théâtres dans le Royaume attendent qu’on les restaure.

Abdelilah Nadini
Lundi 12 Novembre 2012

Lu 534 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs