Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“The Boss” au sommet du box-office




La nouvelle comédie “The Boss”, sur une ex-milliardaire gouailleuse forcée de se frotter à une vie plus modeste après un séjour en prison, est entrée directement au sommet du box-office nord-américain ce week-end, devançant de peu le choc “Batman v Superman”. 
Avec l’actrice américaine Melissa McCarthy en protagoniste, “The Boss” suit les aventures de l’ancienne femme la plus riche des Etats-Unis, personnage haut en couleur et prompt aux gros gags, lorsqu’elle doit cohabiter avec son assistante bien plus discrète (Kristen Bell), après un revers de fortune. Malgré des critiques peu enthousiastes, le film a engrangé 23,48 millions de dollars lors de son premier week-end sur les écrans de plus de 3.400 salles, selon les chiffres provisoires publiés dimanche par Exhibitor relations. Il devance “Batman v Superman: l’aube de la justice”, film de Zack Snyder avec Henry Cavill dans le costume de Superman et Ben Affleck arborant l’écusson de chauve-souris jaune et noir.
Il tombe à la deuxième place du classement avec 23,43 millions de dollars récoltés, portant tout de même le total des entrées à près de 300 millions de dollars (296,69 millions) depuis sa sortie en salles il y a trois semaines. A la troisième place figure “Zootopie”, un film Disney sur les aventures d’une lapine policière intrépide dans une métropole où des animaux de toutes sortes cohabitent, jusqu’à ce qu’un sombre complot en fasse retourner certain à l’état sauvage.
 Il a pris 14,35 millions, pour un total cumulé de 296 millions après six semaines sur les écrans. Le “Mariage à la grecque 2”, second volet de la comédie familiale réalisé par Kirk Jones, tombe à la quatrième place (6,42 millions et 46,75 au total). Il raconte les lendemains du mariage de Toula Portokalos (Nia Vardalos), une jeune femme d’origine grecque installée à Chicago et dont l’envahissante famille avait du mal à accepter l’union avec un jeune Américain pur sucre.
Le cyborg “Hardcore Henry” entre à la cinquième place. Premier film tourné sous l’unique angle de vue du protagoniste et adoptant l’esthétique des jeux vidéo, il récolte cinq millions de dollars après sa sortie dans 3.000 salles. Accueilli par des critiques mitigées, le film, premier opus du réalisateur russe Ilya Naishuller et tourné principalement à Moscou, a l’ambition de séduire la “génération Xbox” férue de jeux vidéo violents. Et pourquoi pas d’ouvrir la voie à un nouveau genre cinématographique.

Libé
Mardi 12 Avril 2016

Lu 142 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs