Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tétouan : un exemple précurseur dans le développement des énergies renouvelables




L’on parle beaucoup d’énergies renouvelables et d’économie énergétique. Peut-être encore plus en ces temps de crise économique…. S’il existe une inégalité entre les Etats face aux ressources fossiles dont ils disposent ou non comme le gaz ou le pétrole, il en est tout autre des ressources naturelles dont regorge aussi le Royaume, des ressources naturelles sources d’énergie électrique. C’est ce qui est d’ailleurs au cœur de la stratégie actuelle du Maroc dans le domaine de l’énergie. Les mesures gouvernementales annoncées lors des Assises de l’énergie qui se sont tenues en mars dernier dans la capitale montrent bien cette volonté d’adopter une stratégie nationale énergétique concertée et de changer de cap, notamment dans la production d’énergie. L’objectif du département de Mme Benkhadra serait de développer les énergies renouvelables dans la production d’énergie en utilisant davantage les ressources solaire et éolienne. Cette stratégie prévoirait de faire passer la part des énergies renouvelables à 10% du bilan énergétique national et près de 20% de la production électrique d’ici 2012. En attendant d’asseoir un dispositif juridique pour encadrer, promouvoir et faciliter le développement des énergies renouvelables, des initiatives ont déjà vu le jour depuis plusieurs années et font figure d’exemple au niveau mondial…
C’est le cas de la région de Tétouan qui est sans aucun doute précurseur dans le recours aux ressources renouvelables notamment avec le développement de l’énergie éolienne. C’est en effet sur le littoral que l’on retrouve le plus fort potentiel d’exploitation de cette énergie. Et c’est sur ce littoral que se trouve la première cimenterie au monde à être alimentée en énergie électrique directement par son propre parc éolien. Cette cimenterie qui dispose d’une ligne de production de 1 million de tonnes appartient au groupe Lafarge qui, depuis plusieurs années, a fait le choix de l’énergie éolienne. Un choix qui, selon le groupe, répond à une double exigence. Tout d’abord, il s’agirait de favoriser l’efficacité économique en réduisant le coût de l’énergie électrique consommée et qui représente environ 20% du prix de revient de la tonne de ciment. Ensuite, et dans une perspective de performance environnementale, l’utilisation de l’énergie éolienne permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre en substituant une énergie électrique produite à base de combustibles fossiles par une énergie propre.
Leur premier parc éolien qui a nécessité une enveloppe budgétaire de 110 M Dhs et dont la capacité est de 10 MW (avec 12 aérogénérateurs de 850 KW chacun) a été mis en service en juin 2005 sur le site de l’usine à 6 Km au Nord-Ouest de la ville de Tétouan. Ce parc éolien permet de satisfaire plus de 40% des besoins de l’usine de Tétouan en énergie électrique. Un projet qui a d’ailleurs été certifié dès septembre 2005 comme projet Mécanisme de Développement Propre (MDP) puisqu’il permet de réduire les émissions des gaz à effet de serre d’environ 30 000 tonnes par an de CO2…
Profitant du nouveau cadre réglementaire au Maroc qui favorise l’autoproduction de l’énergie électrique jusqu’à 50 MW (au lieu de 10 MW auparavant) et vu le doublement de la capacité de production de l’usine de Tétouan, le groupe Lafarge a mis en place, dès avril 2008, un projet d’extension de son parc éolien à 32 MW pour un budget de 386 MDH. Cette extension du parc devrait être définitivement opérationnelle en juin 2009.
Ainsi, ce parc éolien produira de l’énergie non seulement pour le fonctionnement de la chaîne de production de l’usine de Tétouan mais également de celle d’autre site comme l’usine de Bouskoura. En effet, l’ONE, dans le cadre de sa nouvelle stratégie, autorise désormais les industriels à utiliser son réseau pour le transit de l’énergie électrique produite à partir des énergies renouvelables des sites de production vers d’autres sites de consommation. Ainsi, l’excédent en électricité produite à Tétouan sera distribué sur un autre site… Un exemple de promotion de l’économie d’énergie, de la protection de l’environnement, du comportement citoyen…. Autant d’avantages qu’il reste à exploiter… 

Amel NEJJARI
Samedi 25 Avril 2009

Lu 257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs