Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tétouan : journée de sensibilisation

Non à la drogue dans les établissements scolaires !




Tétouan : journée de sensibilisation
«Non à la drogue dans les établissements scolaires ! » Cela aurait pu être le slogan phare d'une manifestation où la population tétouanaise, d'une seule voix, aurait investi la chaussée en criant sa révolte de voir s'infiltrer insidieusement, dans les écoles, ce que certains appellent « le mal du siècle » : la drogue. Au lieu de cela, les initiateurs de ce slogan auront préféré la sensibilisation car si d'aucuns s'accordent sur le caractère dangereux des produits narcotiques, il faut dire que « drogue » et « école » font, a fortiori, mauvais ménage. Si ces produits s'infiltrent rapidement dans les cours d'écoles, il est parfois très difficile de de s’en débarrasser . Seules l'écoute et la sensibilisation pourraient y mettre fin.
La journée de sensibilisation sous le thème « Stop ! Non aux drogues!» a été organisée, vendredi 26 décembre, par la délégation régionale du ministère de l'Education nationale. Réunissant élèves, professeurs, parents d'élèves mais également, responsables de la Santé, de la Sureté Nationale et de la Justice, cette journée de sensibilisation a été, de l'avis de tous, une franche réussite de par  la qualité des interventions et des prises de position.
Oui ! La drogue a investi les cours des établissements. Oui ! La drogue détruit à petit feu ce que le cocon familial et le système scolaire tentent tant bien que mal de construire. C'est ce que les participants à cette journée n'ont cessé de réitéré, avançant qu'il faut trouver des solutions efficientes pour lutter contre ce fléau qui met à mal  aussi bien les structures familiale et sociale que le comportement psychologique et la santé des jeunes.
Tout le monde se souvient du scandale qui avait touché, en juin dernier, un établissement scolaire de la ville de Tétouan : Réseaux ? Drogue ? Argent ? Tabac ? sont autant de mots qui agrémentaient les discussions autour des établissements scolaires durant plusieurs semaines… Nos écoles auraient-elles changé de missions ? Nos enfants sont-ils réellement en sureté dans l'enceinte scolaire et autour des écoles? Beaucoup de questionnements qui avaient suscité la polémique au sein du corps enseignant, de l'équipe administrative, des associations de parents d'élèves… On s'en souvient encore à Tétouan, l'info avait provoqué de vives protestations : dénigrement pour certains, fermes intentions de découvrir le fin fond de l'histoire pour d'autres, peur des parents d'élèves, questionnement sur le rôle de notre système éducatif, sécurité…. Quoi qu'il en soit, derrière les réactions tumultueuses qu'avait occasionnées cette affaire, elle aura au moins eu l'avantage d'ouvrir le débat sur « la drogue et l'école », un sujet qui paraissait presque tabou.
L'organisation d'une journée officielle de sensibilisation autour de ce fléau en est un exemple, puisqu'elle a réussi à réunir toutes les composantes de la société susceptible de participer de la lutte contre les narcotiques à l'école, à l'instar de la sureté. En effet, et c'est ce qu'a rappelé le délégué régional du ministère de l'Education nationale, la sécurité de l'environnement de l'enceinte scolaire est un point essentiel. C'est très souvent à la sortie des établissements que se créent des réseaux de « fidélisation » et de distribution des drogues; c'est à la sortie même de l'école où s'échangent les premières doses, où se font les premières rencontres qui engendreront des accoutumances destructrices. Loin de là, l'image des établissements scolaires sûrs et sécurisés. Le danger s'aventure jusqu'aux perrons et n'hésitent pas à s'immiscer dans l'enceinte des bâtiments scolaires. Selon un responsable représentant de la préfecture de police de Tétouan, plusieurs interventions ont été menées durant l’année 2008 dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue. Près de 900 cas ont été répertoriés et quelque 1000 personnes ont été appréhendées et déférées en justice dont 21 mineurs. Du côté de l'éducation, il a été rappelé que plusieurs séances de sensibilisation sont déjà organisées dans les établissements où ont été créés des clubs de santé et des centres d'écoute. Médecins, associations, spécialistes en la matière sont également invités à intervenir auprès des jeunes pour leur expliquer la dangerosité de produits narcotiques.
Sensibiliser par l'art et la culture est également un excellent remède… Un très bel exemple a été offert aux participants de cette journée où les membres d'un club scolaire ont présenté un document filmé traitant de ce sujet. Par la simulation et le montage de scenarii fidèles à la réalité, ces jeunes expriment eux aussi, et à leur manière, cette envie de lutter contre toutes formes de drogue.

Amel NEJJARI
Samedi 3 Janvier 2009

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs