Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tension entre Téhéran et Washington autour du Détroit d’Ormuz : L’Iran met en garde les USA contre le retour de leur porte-avions dans le Golfe




Tension entre Téhéran et Washington autour du Détroit d’Ormuz : L’Iran met en garde les USA contre le retour de leur porte-avions dans le Golfe
Le commandant en chef de l’armée iranienne, le général Attaollah Salehi, a demandé aux Etats-Unis de ne pas renvoyer leur porte-avions dans le Golfe, a rapporté l’agence officielle Irna.
«Nous conseillons au porte-avions américain qui a traversé le Détroit d’Ormuz et se trouve en mer d’Oman de ne pas retourner dans le Golfe persique», a déclaré le général Salehi, ajoutant que «la République islamique d’Iran n’a pas l’intention de répéter son avertissement». Le porte-avions américain John C. Stennis qui se trouvait dans le Golfe a traversé la semaine dernière le Détroit d’Ormuz pour se rendre en mer d’Oman, alors que la marine iranienne menait des manœuvres navales dans la région.
Les Etats-Unis ont critiqué ces derniers jours le «comportement irrationnel de l’Iran» et affirmé qu’»aucune perturbation du trafic maritime dans le Détroit d’Ormuz ne serait tolérée». La marine iranienne a mené dix jours de manoeuvres navales dans la région du Détroit d’Ormuz, un canal stratégique par où transite 35% du trafic pétrolier maritime mondial. Des responsables militaires iraniens ont déclaré à plusieurs reprises que l’Iran pouvait fermer le Détroit d’Ormuz en cas de nouvelles sanctions contre les exportations pétrolières du pays, agitées par les Etats-Unis et certains pays européens, en particulier la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, pour amener l’Iran à céder sur son programme nucléaire controversé.
L’Iran, deuxième producteur de l’Opep, tire 80% de ses devises de ses exportations pétrolières. Lundi, au dernier jour des manœuvres navales, l’Iran a testé plusieurs missiles de croisière, notamment les missiles Ghader et Nour qui ont une portée de 200 km et qui peuvent atteindre des cibles dans le Détroit d’Ormuz, en mer d’Oman et dans le Golfe. De son côté, le chef de l’état-major des forces armées, le général Hassan Firouzabadi, a déclaré que les Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime islamique, allaient organiser leurs propres manœuvres dans la région du Golfe. «L’armée et les Gardiens de la révolution organisent tous les ans des manœuvres pour s’entraîner et bientôt les forces navales des Gardiens de la révolution vont montrer leur puissance», a déclaré le général Firouzabadi, selon les médias iraniens. Les Gardiens de la révolution sont responsables du Golfe alors que l’armée classique est chargée de contrôler la mer d’Oman. Les menaces iraniennes surviennent au lendemain de la promulgation par le président Barack Obama d’une loi de financement du Pentagone qui renforce les sanctions contre le secteur financier de l’Iran, notamment la Banque centrale, dans le but de contraindre ce pays à abandonner son programme nucléaire.

AFP
Mercredi 4 Janvier 2012

Lu 1051 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs