Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tension au Golfe entre les Etats-Unis et l’Iran : Personne ne veut la guerre mais chacun s’y prépare




Tension au Golfe entre les Etats-Unis et l’Iran : Personne ne veut la guerre mais chacun s’y prépare
Les pays arabes du Golfe suivent avec inquiétude la tension croissante entre les Etats-Unis et l’Iran, se préparant à l’éventualité d’un conflit en achetant des armes, selon des analystes.
«Aucun pays arabe du Golfe ne veut de la guerre, mais chacun s’y prépare. C’est ce qui se passe actuellement dans la région», relève Riad Kahwaji, spécialiste des questions militaires basé à Dubaï.
Les pays pétroliers du Golfe suivent avec inquiétude la montée de la tension entre Washington et Téhéran après les menaces de l’Iran de fermer le détroit d’Ormuz, par où passe 35% du pétrole brut transporté par voie maritime dans le monde. Pour M. Kahwaji, qui dirige Inegma (Institute for Near East and Gulf Military Analysis), ces pays seraient entraînés dans la guerre si l’Iran attaquait des cibles situées sur leurs territoires en cas de frappe américaine. L’armée américaine est présente dans pratiquement tous les pays arabes du Golfe et selon une récente étude iranienne publiée par le quotidien arabe Al-Hayat, les Gardiens de la révolution, armée idéologique du régime iranien, ont déjà sélectionné des cibles pour riposter à une frappe américaine. «Un compte à rebours a été enclenché dans le Golfe et on ne peut pas l’arrêter», estime de son côté l’analyste koweïtien Sami al-Faraj en évoquant l’éventualité de frappes américaine ou israélienne en Iran. «Les pays du Golfe seront les plus gros perdants car ils sont à portée des missiles iraniens. «Evidemment que nous sommes inquiets», a de son côté déclaré récemment à propos de la tension dans le Golfe le Premier ministre du Qatar, cheikh Hamad ben Jassem Al-Khalifa. «Nous avons fait l’expérience des conflits militaires et nous savons qu’il n’y a ni perdant ni gagnant dans ce genre d’affrontement, notamment pour les pays qui sont à la périphérie de la zone de conflit», a dit cheikh Hamad, dont les propos ont été rapportés par l’agence koweïtienne Kuna.
«C’est pour cela que nous devons trouver d’autres moyens pour régler les problèmes», a ajouté le responsable du Qatar, en préconisant «une participation des pays du Golfe à toute démarche visant à désamorcer la tension entre l’Iran et l’Occident».
Pour Riad Kahwaji et Sami al-Faraj, la vulnérabilité des pays arabes du Golfe provient de la concentration sur les côtes de leurs installations pétrolières et industrielles, ce qui les place à portée des missiles iraniens. D’où selon eux, la multiplication des achats d’armes comme les commandes récentes des Emirats Arabes Unis d’un système de défense anti-missiles au groupe américain de défense Lockheed Martin ou de chasseurs-bombardiers F-15 par l’Arabie Saoudite. Lockheed fournira deux systèmes «Thaad» (Terminal High Altitude Area Defense) comprenant des radars, des intercepteurs et des lanceurs, a annoncé le Pentagone le 30 décembre précisant que le contrat s’élève à 1,96 milliard de dollars. Le 29 décembre, en pleine montée des tensions avec l’Iran, les Etats-Unis ont annoncé un contrat de vente à l’Arabie Saoudite de 84 chasseurs-bombardiers F-15 et de modernisation de 70 autres appareils du même type, pour 29,4 milliards de dollars au total.
Parallèlement, les pays du Golfe s’inquiètent de ce que les deux analystes considèrent comme une volonté de l’Iran d’étendre son influence dans la région. Selon M. Faraj, «il y a deux écoles de pensée dans le Golfe» sur cette question. «La première refuse un conflit armé direct avec l’Iran sauf s’il est imposé aux pays de la région».
«La deuxième considère qu’il faut contrer les ingérences de l’Iran en Syrie, en Irak, au Yémen, au Soudan et dans le Golfe, où il tente d’attiser les tensions entre chiites et sunnites, de préférence sans conflit armé mais sans l’exclure totalement», explique-t-il.

AFP
Samedi 7 Janvier 2012

Lu 2472 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs