Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Téhéran tend la main à Riad

L’iran poursuit son offensive diplomatique




Téhéran tend la main à Riad
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, en tournée dans des pays du Golfe, a estimé lundi que l'Iran et l'Arabie saoudite, chef de file des monarchies de la région, devraient "travailler ensemble" pour promouvoir la stabilité au Moyen-Orient.
"Nous pensons que l'Iran et l'Arabie saoudite devront travailler ensemble pour promouvoir la paix et la stabilité dans la région", a déclaré M. Zarif à l'AFP au terme d'une visite à Mascate, deuxième étape de sa tournée.
M. Zarif, qui a commencé sa tournée dimanche au Koweït, est arrivé lundi à Doha pour une visite au Qatar, selon une source diplomatique iranienne à Doha. Mais aucune visite en Arabie saoudite n'est prévue, pour le moment, au programme de sa tournée.
"Je suis prêt à me rendre en visite en Arabie saoudite", a-t-il déclaré à l'AFP, indiquant toutefois que la date de cette visite restait à "convenir mutuellement".
"Je visiterai bientôt" le royaume saoudien, a-t-il insisté, ajoutant que les relations irano-saoudiennes "devraient être élargies car nous considérons l'Arabie saoudite comme un pays très important dans la région et dans le monde islamique".
Le ministre iranien tente de convaincre les monarchies du Golfe que l'accord conclu le 24 novembre à Genève avec les grandes puissances sur son programme nucléaire est dans l'intérêt de la stabilité régionale.
"Le règlement de (la) question (nucléaire) est dans l'intérêt de tous les pays de la région et ne se fait aux dépens d'aucun pays de cette région", a-t-il déclaré à Koweït. "Soyez rassurés, cet accord sert la stabilité et la sécurité de la région", a-t-il insisté.
Les monarchies arabes du Golfe ont généralement bien accueilli l'accord de Genève. Mais ces monarchies, qui souhaiteraient des relations de bon voisinage avec l'Iran, craignent toutefois qu'il n'encourage Téhéran dans ses ambitions régionales.
Les relations entre l'Iran et ses voisins qui soutiennent les rebelles syriens, se sont détériorées en raison du soutien de Téhéran au régime du président Bachar al-Assad.
M. Zarif a affirmé à Koweït que son pays cherchait à ouvrir un nouveau chapitre dans ses relations avec ses voisins arabes du Golfe.

Libé
Mardi 3 Décembre 2013

Lu 369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs