Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tchité, l'homme aux quatre passeports




Tchité, l'homme aux quatre passeports
L'attaquant du FC Bruges, Mémé Tchité, dont la particularité est de posséder quatre passeports --burundais, congolais, rwandais et belge-- sera l'atout offensif numéro un des hommes de Georges Leekens qui défient Bordeaux aujourd’hui en Europa League (groupe D).
Né il y a 28 ans à Bujumbura au Burundi, d'un père congolais et d'une mère rwandaise, Mohammed Tchité a obtenu la nationalité belge en 2008 et mène depuis un combat, face à la Fédération internationale de football (Fifa), afin de pouvoir un jour porter le maillot de la Belgique, son "pays de coeur".
Arrivé au Plat Pays il y a dix ans, Tchité possède une autre particularité sur son étonnant curriculum vitae: il est le premier joueur de l'histoire du Championnat de Belgique à avoir porté les maillots des trois plus grands clubs de la Pro League: le Standard de Liège (2002-2006 puis 2010-2012), Anderlecht (2006-2007) et donc le FC Bruges depuis le début de cette saison.
L'attaquant, doté d'une belle pointe de vitesse et d'un sens du but indéniable, a aussi fait le bonheur du Racing Santander, inscrivant 32 but en Liga espagnole entre 2007 et 2010.
Auteur d'un début de saison mitigé (2 buts en 7 matches de championnat), Tchité devra compenser au stade Chaban-Delmas l'absence de l'Israëlien Lior Refaelov, l'homme en forme du début de saison côté brugeois, qui vient de se blesser et ne sera pas du déplacement en Gironde.
"Mentalité exemplaire"
"Avec (le Colombien) Carlos Bacca, (le Belge) Thomas Meunier et Tchité, je possède un trio offensif capable de faire souffrir bien des équipes en Europe", assure l'entraîneur Georges Leekens qui a quitté son poste de sélectionneur de la Belgique en mai dernier pour prendre en mains le FC Bruges.
C'est Leekens qui a convaincu Tchité de le rejoindre dans la Venise du Nord alors que l'attaquant était courtisé par des clubs du Moyen-Orient qui lui proposaient un salaire bien plus intéressant.
"Mémé aurait pu faire le choix de l'argent. Mais il tient tellement à jouer un jour pour les Diables Rouges qu'il a préféré rester en Belgique", raconte Leekens.
Tchité est en conflit avec la Fifa qui estime que le joueur ayant déjà porté le maillot du Burundi ne peut pas défendre les couleurs belges. Le joueur et ses avocats crient à l'injustice, accusant la Fédération burundaise d'avoir rédigé de faux documents afin de s'approprier le joueur.
"Je suis sûr de mon bon droit. La Fifa a désormais toutes les données en main pour m'accorder le droit de porter le maillot belge. J'attends. Je ne peux faire que ça", déclarait Tchité en début de saison.
"Je me sens belge à 100 %. La Belgique est mon pays de cœur, celui qui m'a tout donné. C'est pourquoi je veux lui rendre la pareille en portant la vareuse des Diables Rouges", martèle-t-il.
Le sélectionneur Marc Wilmots, en quête d'un véritable renard des surfaces, verrait sans doute d'un bon oeil l'arrivée de la perle noire dans son effectif.

Libé
Jeudi 20 Septembre 2012

Lu 189 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs