Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taroudant rend un hommage posthume à l’icône de la chanson amazighe Aziz Chamekh




La 5ème  édition du Festival de Tafingoult, prévue du 19 au 21 juillet dans la commune éponyme (province de Taroudant), rendra hommage à la mémoire de feu Aziz Chamekh qui s'est éteint en avril 2014 à l'âge de 63 ans.
Un communiqué des organisateurs indique que cette édition, initiée par la commune rurale de Tafingoult et la Fédération des associations de développement de la région sous le signe "Art et culture au service de l'action sociale", comporte une série d'activités culturelles, artistiques et sportives dédiées à la promotion de la région en associant les jeunes, les femmes et l'ensemble des habitants aux efforts du développement. Le programme de cette édition comprend deux grandes soirées artistiques qui seront animées par la troupe d'Ahwach Ahmed Aboudrar, le groupe Izanzaren Chamekh, le groupe Oudaden, l'artiste Kabira Tabâamrant et les comédiens Mustapha Sghir et Said Arabi.
Figurent également au menu de cette manifestation culturelle une session de formation au profit des  associations de développement, une conférence sur "L'art des troupes: l'expérience des Izanzaren" et des hommages à nombre d'acteurs ayant marqué le développement de la région, sachant que l'ouverture du festival sera marquée par la remise des trophées aux équipes vainqueurs du tournoi de football et de  présents aux élèves méritants. Lors de ses précédentes éditions, le Festival de Tafingoult avait rendu hommage à nombre d'acteurs de la culture amazighe, dont l'historien et homme de lettres Ali Sidki Azaykou, Raiss Abdellah Bouzzit, les poètes Mokhtar Outounakht et Mohamed Bihazmay. Il est à rappeler que feu Aziz Chamekh, un des fondateurs du groupe mythique "Izenzaren", était  considéré comme une icône de la chanson amazighe moderne, ayant contribué, durant plus d'un demi-siècle, à la promotion de la musique amazighe aux côtés d'une génération de pionniers, à travers l'introduction d'instruments de musique modernes.
Le défunt avait entamé sa carrière artistique en 1964 en compagnie d'Abdelhadi Igoute, au sein de la troupe Tabghaynouzt, puis Lakdam, représentant la ville de Dcheira à Agadir, avant de participer à la création de la mythique troupe musicale Izenzaren qui a travaillé sur différentes thématiques.

Mercredi 15 Juillet 2015

Lu 702 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs