Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taoussi-Onze national : L’heure du divorce a sonné




Taoussi-Onze national : L’heure du divorce a sonné
Serait-ce le début de la fin de Rachid Taoussi à la tête du Onze marocain ? D’après le site Lions de l’Atlas, le bonhomme a déjà fait savoir qu’il n’est plus sélectionneur national et ce, sans attendre sur quoi va déboucher l’issue de l’assemblée générale de la FRMF.
Une AG tant attendue prévue en principe pour le 25 de ce mois, sauf changement de date à la dernière minute.  Un cas de figure qui reste fort probable dans la mesure où l’on pourrait nous sortir le prétexte du Mondial FIFA des clubs qui aura lieu au mois de décembre au Maroc  et qu’il serait approprié de ne pas toucher à la demeure fédérale qu’une fois la page de cet événement mondial tournée.
Pour ce qui est de Rachid Taoussi, en ces jours d’Al Aïd, l’heure est au silence radio de la part de l’intéressé lui-même ou encore des personnes au fait des coulisses du Onze national. C’est une information qui est à prendre au conditionnel mais bien partie pour se concrétiser et s’officialiser incessamment.
Reste à savoir si Rachid Taoussi devrait quitter ses fonctions aussi bien en équipe nationale des locaux, qualifiée sous sa houlette pour la première fois aux phases finales du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), compétition réservée aux joueurs locaux programmée janvier-février prochains en Afrique du Sud.
Taoussi qui a vu son contrat d’une année arriver à son terme fin septembre dernier avait indiqué qu’il ne pouvait pas plaquer l’équipe nationale et que son devoir de citoyen l’oblige à ne pas quitter le navire tant que les choses ne sont pas claires. Une situation qui a conduit le sélectionneur national à rester à son poste et à tenir en ce mois-ci un stage avec l’équipe nationale des locaux à Casablanca et à coacher la sélection première lors du match amical disputé contre l’Afrique du Sud à l’occasion de l’ouverture du nouveau stade d’Agadir.
Depuis sa désignation aux commandes de l’équipe nationale en remplacement du Belge Eric Gerets, Rachid Taoussi a été tout le temps sous les feux des critiques acerbes de la part de ses pairs, de la presse et de l’opinion publique. Il faut dire que le technicien marocain n’a pas fait l’unanimité et le fait de ne rater aucune occasion pour se jeter devant les micros lui a joué un vilain tour. Sans omettre que douze mois après sa nomination, l’équipe se cherche toujours et à chaque stage ou match son lot de revenants ou de bleus.
Bref, l’ère Taoussi touche à sa fin, pour ne pas dire, faute d’information officielle, que le divorce est déjà consommé entre l’instance fédérale et ce coach marocain dont le palmarès compte trois titres continentaux : une Coupe d’Afrique juniors en 1997, une Coupe de la CAF et une Super Coupe en 2011 avec le Moghreb de Fès. Ce qui est tout à son honneur.

Mohamed Bouarab
Samedi 19 Octobre 2013

Lu 2193 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs