Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taoufik Ibrahimi condamné à cinq ans de prison


L’ex-patron de la Comanav inculpé pour sabotage et entrave à la liberté du travail



Taoufik Ibrahimi condamné à cinq ans de prison
Tomber de rideau sur le premier acte de l’affaire Comanav. Mercredi soir, la Chambre chargée des crimes financiers près la Cour d'appel de Rabat a prononcé des jugements allant de l'acquittement à cinq ans de prison ferme à l'encontre des six personnes poursuivies dans le cadre de cette affaire.
Taoufik Ibrahimi, accusé principal et ex-directeur général de la Comanav, a ainsi écopé de cinq ans de prison ferme, la Cour l'ayant blanchi des chefs d'inculpation de "constitution d'une bande criminelle et divulgation du secret professionnel" et inculpé pour "sabotage d'établissements publics (ports et bateaux) et entrave à la liberté du travail".
Le tribunal a également condamné à trois ans de prison ferme l'ex-directeur central des ressources humaines de la compagnie et l’ancien attaché à l'Institut scientifique de la pêche maritime. Le secrétaire général du Syndicat des marins, Mohamed Chamchati, a été condamné, quant à lui, à deux ans de prison ferme et le secrétaire général du Syndicat des dockers Saïd El Hirech à un an de prison ferme tandis que Mohammed Ben Abdellah, qui travaillait en tant que marin au port de Tanger, a été blanchi de tous les chefs d'accusation.
Les chefs d’accusation retenus contre les mis en cause, rappelle-t-on, furent la constitution d’une bande criminelle, la préparation pour l’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, la divulgation du secret professionnel, l’incitation et la participation au sabotage d’établissements publics  ainsi que l’entrave à la liberté du travail. Après l'abandon des chefs d'accusation relatifs à l’atteinte à la sécurité intérieure et à la  constitution d'une bande criminelle, la Cour a inculpé les accusés de "participation au sabotage d'établissements publics (ports et bateaux) et entrave à la liberté du travail" conformément aux articles 129, 288 et 591 du Code pénal.
Après le prononcé de ce jugement dont les attendus devraient être minutieusement étudiés par les parties, l’un des avocats des mis en cause a déclaré sur les ondes d’une radio locale qu’il allait se pourvoir en cassation.

Libé
Vendredi 22 Février 2013

Lu 2015 fois


1.Posté par laghzaoui yasmina le 22/02/2013 11:25 (depuis mobile)
Celui qui enfreind la loi doit etre puni. C est un bon commencement. Pour ma part je vs demande quand est ce ils seront punis ceux qui ont vole la bnde car ca me concerne j ai du faire vakoir mes droits au «depart volontaire » a 46 ans (C.M.M). Merci

2.Posté par le marocain le 22/02/2013 16:07
C'est une giffle pour le peuple Marocain.
5 ans de prison pour un tel personnage ayant mis la séurité de notre pays en danger est insignifiante,sinon nulle.Il mérite plus(au moins 30 ans de prison avec travaux forcés.
Maintenant la compagnie maritime est en danger de liquidation vu les arrières dont elle doit verser le montant suite aux caprices de son ou ses directeurs.
Personnellement je dirai que ces jugements qui donnent le courage aux autres responsables-délinquants de voler,sans être inquité par la Justice. Certes la Justice est un peu clemente envers certains responsables ayant détournés de millions de dirhams;des biens des parcelles de terrain,des appartemens.
La Justice doit prendre en consédiration les veoux du peuple Marocain qui demandent des peines plus lourdes que lourdes,car on est marginaliés par des responsables sans pitie,ni amour contre le peuple.

3.Posté par le marocain le 23/02/2013 07:44
C'est un avis aux autres personnes ayant détournés les ressouces de otre pays.Mais la peine de 5 ans reste insuffisante car ce ou ces messieurs méritent plus,car ils ont enfreint à la confiance de notre Roi bien Aimé.
Toute personne qui s'amuse à profiter de notre gentilesse pour s'enrichir au profit du peuple,pour faire vivre sa famille dans l'opulence doit être punie,et les biens détournés doivent être recuperés par la Justice et mis à la disposition de l'Etat.
Toutefois ces voleurs et criminels plus traites doivent être mis hors d'état de nuire.
(à publier SVP)

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs