Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tanger - Saïdia : La rocade méditerranéenne prend forme




Tanger - Saïdia  : La rocade méditerranéenne prend forme
Douze heures ! C’est ce qu’il faut à cet habitant de Tanger pour rejoindre Oujda, sa ville natale. Heure après heure, il passera par Larache, Sidi Kacem, Fès, Taza pour enfin arriver dans la capitale de l’Oriental. L’on comprend dès lors ô combien cette rocade dont on nous parle depuis plusieurs années est attendue… Le projet de la rocade méditerranéenne représente environ 250 km de routes existantes à réaménager et 300 km de nouvelles routes. Elle devrait toucher les provinces de Tanger, Tétouan, Chefchaouen, Al Hoceima, Nador et Berkane. Sur les huit sections identifiées dans le projet, certaines sont déjà opérationnelles : il s’agit, à l’ouest, des tronçons Tanger – Ksar Sghir, Ksar Sghir – Fnideq, autoroute Fnideq – Tétouan. A l’est, Ajdir– Saïdia. Reste le tronçon Tétouan – Ajdir, l’une des sections les plus difficiles puisqu’elle traverse une nature sévère caractérisée par la chaîne du Rif. Actuellement, les automobilistes qui s’y aventurent doivent conduire en altitude sur des routes escarpées, sinueuses et étroites. Les accidents n’y sont pas rares !  Mais les travaux ont l’air d’aller bon train… Selon les responsables du ministère du Transport, le dernier tronçon Tétouan – Ajdir, long de 223 km, sera fin prêt à l’horizon 2011. Il est formé de deux principales sections… La première section de ce tronçon qui reliera Tétouan à Jebha sera prête pour 2011. La seconde reliera Jebha à Ajdir ; elle a nécessité une enveloppe budgétaire de 1.7 milliard de dirhams et devrait être opérationnelle dès l’été prochain. Actuellement, aucune route ne relie ces deux dernières localités (Jebha et Ajdir). Compte tenu du caractère très accidenté de la topographie et de la nature vulnérable du terrain, le tracé du tronçon, d’une longueur d’environ 103 km, s’est en effet éloigné de quelques kilomètres de la côte méditerranéenne.
La section Tétouan – Jebha est longue de 120 km. Cette route emprunte un terrain plat au départ de Tétouan mais aborde très rapidement des reliefs montagneux très délicats à la circulation puisqu’elle traverse des zones instables caractérisées notamment par des glissements de talus… Il s’agira d’améliorer les caractéristiques géométriques de la route existante en adoptant un nouveau tracé pour certains tronçons, tout en renforçant et élargissant la chaussée. A noter que les routes actuelles sont les témoins de nombreux accidents parfois mortels. Le tronçon reliant Tétouan à Oued Laou, long de 46 km, que l’on surnomme à forte raison «la route de la mort» est dans un état déplorable. Cette route surplombe un littoral naturel extraordinaire, digne des paysages de cartes postales… Cependant, l’état catastrophique des routes freine tout développement économique et touristique de la région. La population des communes rurales concernées attendent donc avec impatience le début de travaux… Cette rocade méditerranéenne, d’un montant global d’investissement de 5.7 milliards de dirhams, l’un des grands chantiers du Nord du Royaume, est certes attendue par les automobilistes (le temps de trajet entre Tanger et Saïdia sera réduit de 4 heures : 7 heures contre 11 heures actuellement). Des automobilistes en attente de plus de sécurité sur les routes, mais la rocade est surtout attendue par une population en majorité rurale qui, en bénéficiant de ce désenclavement, profitera d’une relance économique. Cet axe structurant aura assurément un impact sur le développement économique et social de toute la région. Cette rocade permettra également d’atténuer les déséquilibres territoriaux puisqu’elle impulsera la création de nouveaux centres urbains sur la côte. Elle permettra de booster l’activité maritime et d’améliorer le rendement des ports sur la Méditerranée. Ce projet structurant aura sans conteste une influence sur la mise en valeur des potentialités touristiques du littoral. Il dévoilera 200 km de côtes jusque-là enclavées mais également des sites montagneux d’une grande valeur touristique.

Amel NEJJARI
Vendredi 22 Mai 2009

Lu 5881 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs