Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Tamkine», une nouvelle association est née

Pour le renforcement de la démocratie, de la citoyenneté et des droits de l'Homme dans la région de Kénitra




«Tamkine», une nouvelle association est née
Des représentants de plusieurs associations de la société civile se sont réunis à Kénitra et ont mis en place les structures d'une nouvelle Association régionale baptisée "Tamkine", chargée de la promotion des questions du développement démocratique.
L'assemblée constitutive à laquelle ont participé des associations de Kénitra, Sidi Slimane, Sidi Kacem et Khémisset, a élu un Conseil d'administration composé de 21 membres et un bureau exécutif de neuf membres. Celui-ci réuni jeudi à Kénitra a élu son président en la personne de Driss Amali, acteur associatif et jeune promoteur.
Parmi les objectifs de cette nouvelle association, le renforcement des capacités des individus et des groupes en matière de démocratie, de citoyenneté et des droits de l'Homme dans la région, la défense des questions liées au développement démocratique, le suivi et l'évaluation des politiques publiques dans leur volet concernant la citoyenneté et les droits de l'Homme au niveau local et régional.
Les membres de la nouvelle association se fixent aussi pour objectifs le suivi et le soutien de la dynamique de la société civile dans la région afin de lui permettre de mieux se positionner dans le processus de gestion du développement, l'amélioration des conditions d'accès des citoyens aux droits fondamentaux dans les domaines de la santé et de l'enseignement et la promotion de l'économie sociale et solidaire.
Les organisateurs indiquent que quatre ateliers ont été organisés depuis le début de la l'année en cours pour préparer la naissance de l'association et ont permis l'élaboration d'une conception du développement démocratique dans la région, qui a défini une vision claire et déterminé les domaines d'intervention, les objectifs stratégiques et les catégories visées.
Ils ont mis en évidence l'écart qui existe entre les textes juridiques et la réalité, et soulignent la non-adaptation du dispositif juridique relatif aux associations aux derniers développements qu'a connus la vie associative.
Selon eux, la plupart des associations manquent de dynamisme et n'assument pas efficacement le rôle fondamental qui leur incombe en matière de défense, de sensibilisation, d'encadrement, de suivi, d'éducation et de formation des citoyens. L'enjeu fondamental, selon eux, est le renouvellement des méthodes et des moyens d'intervention de ces associations pour en faire des acteurs agissants au service du développement

MAP
Lundi 24 Juin 2013

Lu 311 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs