Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taïb Fassi Fihri : le gouvernement marocain dément toute forme de normalisation avec Israël




Le gouvernement marocain dément catégoriquement toute forme de normalisation avec Israël que ce soit aux niveaux politique, économique, commercial ou culturel, a affirmé mercredi le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taib Fassi Fihri.
Dans sa réponse à une question orale à la Chambre des représentants, lue en son nom par Driss Lachgar, ministre chargé des relations avec le Parlement, M. Fassi Fihri a fait savoir que les rencontres auxquelles participent les Israéliens au Maroc sont initiés par des organisations internationales et régionales ou par des forums de dialogue, à l'instar de ce qui ce passe dans d'autres pays arabes et islamiques.
Les participants israéliens aux rencontres internationales, organisées au Maroc, ne font pas l'objet d'accueil officiel, a précisé le ministre, ajoutant que leur présence dans le Royaume prend en compte leurs origines marocaines, et n'est qu'une opportunité pour faire passer des messages renforçant la position du Maroc appuyant la cause palestinienne, et faire sortir de l'impasse le processus de négociations.
M. Fassi Fihri a rappelé la position de solidarité absolue, constante et claire du Maroc, Roi, peuple et gouvernement avec le peuple palestinien frère et sa cause nationale qui ne peut faire l'objet de marchandage.
Partant de ces convictions, a affirmé le ministre, SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, œuvre sans relâche pour inciter les grandes puissances internationales et les Nations unies à faire pression sur les autorités d'occupation israéliennes afin de mettre un terme à leurs visées expansionnistes et à leurs plans de judaïsation dans tous les territoires palestiniens et à Al Qods en particulier.
Le Maroc, qui a toujours dénoncé vigoureusement les violations flagrantes par Israël de la légalité internationale, affirme qu'une paix juste, durable et globale dans la région ne peut se réaliser qu'en respectant le statut de la ville Sainte d'Al Qods et l'établissement d'un Etat palestinien, souverain et viable avec Al Qods-est pour capitale conformément aux résolutions internationales et à l'Initiative de paix arabe.
Tout le monde est bien au fait que le Maroc est le contributeur principal du plan d'action de l'Agence Bayt Mal Al Qods, dont la mission est de préserver le cachet spirituel d'Al Qods, de protéger la mosquée Al Aqsa et de réaliser des projets concrets au profit des habitants de la ville sainte.
Au début de sa réponse le ministre a rappelé que le gouvernement de SM le Roi avait fermé le bureau de liaison avec Israël en octobre 2000 à la suite du déclenchement de la deuxième Intifada.


Libé
Vendredi 5 Novembre 2010

Lu 887 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs