Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tahla à l'heure de l'écotourisme




Tahla à l'heure de l'écotourisme
Le potentiel éco-touristique de la zone de Tahla doit être mis au service du développement local. Longtemps inexploités, les atouts forestiers, végétaux, géologiques et hydriques restent sans impact sur le niveau de vie assez modeste des habitants des Aït Warayne. Une ONG locale élaborera cependant une stratégie portant sur les modes de tourisme de montagne et chez l'habitant. La découverte des coutumes et traditions ancestrales berbères fera certainement le bonheur des visiteurs.
Dans ce cadre, une initiative sera lancée dans les prochaines semaines, visant à équiper dans une première étape certaines maisons dans la zone d'Aïn Rha, afin de leur permettre d'accueillir dans de bonnes conditions les touristes nationaux et étrangers. Le tourisme scientifique et culturel peut bien constituer également l'un des circuits importants dans ce sens, l'existence de dizaines de grottes dans la région, dont celle d'Ifri Ouattou et celles de Kawan peuvent attirer les touristes, étant donné leur importance spéléologique. Et c'est dans ce cadre que les membres de cette ONG avaient organisé fin avril une conférence sur "la spéléologie", en commémoration des festivités du quarantième anniversaire de la Journée de la Terre. Le menu principal de cette rencontre portait essentiellement sur cette science de "grottologie", avec les explications du spéléologue marocain Mamou Amrani Marrakchi.
Dans ce cadre, l'Association Adrar s'est déjà lancée dans un programme de promotion en accueillant le 26 juin dernier une délégation de l'Association marocaine "La Paix" pour les motards, basée à Casablanca. Un exposé détaillé a été présenté par l'un des membres de l'Association sur la biodiversité, notamment les richesses en matière de flore et faune dans cette zone forestière et son rôle dans la préservation de l'environnement. La proximité du parc national de Tazekka donne davantage d'importance à cette zone qui compte aussi en pleine montagne le barrage collinaire Bablouta. Mais, la gestion des zones avoisinantes par le gestionnaire français d'un projet polyvalent portant sur la chasse et la pêche laisse encore à désirer. Le gestionnaire en question a promis à cette occasion d'entamer une nouvelle phase de dialogue et de coordination avec le tissu associatif notamment avec Adrar en vue de mettre en œuvre un plan d'action social touchant les douars avoisinants. 

Rachida Alami
Samedi 3 Juillet 2010

Lu 1201 fois


1.Posté par Mr jemrhili ABDELMALEK le 08/09/2010 08:07
Félicitation pour cette première démarche. On a un forum de 100 associations à Montpelier le dimanche le 12 septembre 2010. Ce forum se tient chaque année. De même des manifestations pour des journée du Maroc. la ville de Montpellier est jumelée avec Fes. Je suis porteur d'un projet Touristique pour Tahla et sa région (Tahlagarden.com) Nous cherchons le maximum de renseignements sur Tahla et sa région ainsi sur les sites archéologiques les goufres les grottes, les circuits touristiques, à pied et à dos d'âne...quels sont les villages relais chez l'habitant les conditions d'hygiène les douches et les toilettes...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs