Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tahla : L’association Adrar se met à l’heure de la spéléologie




Tahla  : L’association Adrar se met à l’heure de la spéléologie
Les acteurs associatifs de Tahla ont été, ce week-end, au rendez-vous avec une conférence  sur « la spéléologie», en guise de commémoration des festivités du quarantième anniversaire de la Journée de la Terre. L’Association ADRAR pour le développement et l’environnement qui organise cette manifestation, célébrait par la même occasion son dixième anniversaire. Question, donc, de joindre l’utile à l’agréable. Le menu principal de cette rencontre portait essentiellement sur cette science de « grottologie », avec les explications du spéléologue marocain Mamou Amrani Marrakchi, connu surtout pour avoir monté l’émission scientifique télévisée « Mille et une grottes ».
Avant d’entamer le débat, l’assistance avait comme plat d’entrée deux projections vidéo, à travers lesquelles elle a pris connaissance des principes de base de cette science, appelée par la suite « spéléologie ». La région de Tahla et la province de Taza en général sont très riches de ce potentiel géologique, dont la grotte de Friouattou et celles de Kawan, restées inexplorées à ce jour.   
M. Mamoun a ainsi expliqué que ce n’était pas simplement des entrailles vides de la terre, mais que c’était une « bibliothèque » de notre histoire géologique et notre réservoir d’eau dont dépendait notre vie. D’où la nécessité et l’importance des efforts à déployer pour la préservation et la valorisation de ce potentiel, afin qu’il joue un rôle sur le plan du développement notamment le tourisme scientifique et écologique.
Preuves à l’appui, les deux projections ont montré le mal que pourrait faire l’Homme à lui-même. L’on ignore le processus de l’interdépendance. Celui qui jette le cadavre d’une vache dans une enraille de la terre ignore qu’il est en train de polluer dangereusement la source d’un autre en aval…
« La spéléologie peut être porteuse d’opportunités bienfaisantes pour ce montagnard qui voit aujourd’hui sa vie se dégrader d’année en année, du fait des clôtures plantées au seuil de sa porte, et de la sécheresse devenue chronique, et tout ce qui en résulte en termes de dégradation de la forêt », a renchéri le professeur. Les grottes peuvent ainsi s’ériger en une alternative à travers leur mise à profit dans l’écotourisme. Le débat a mis l’accent sur le rôle de la société civile qui est appelée à se mobiliser en projets de spéléologie.
L’Association ADRAR poursuivra la commémoration des festivités de la Journée de la Terre par des ateliers initiés en faveur des élèves des écoles de Tahla, encadrés par des membres de l’Association. 

Mimoun Abid
Mercredi 21 Avril 2010

Lu 1093 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs