Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tafraout : La société civile se focalise sur le développement touristique




Tafraout   : La société civile se focalise sur le développement touristique
Le tissu associatif de la région de Tafraout est enrichi par la naissance   d'une nouvelle entité associative. Il s'agit de l'Association de développement touristique du pays de Tafraout (ADTPT). Son assemblée générale a été tenue, hier,  dans la salle des réunions de la commune d'Ammelnes. Devant un parterre d'assistants constitué de professionnels du secteur : bazaristes, orfèvres, babouchiers, restaurateurs, gérants et propriétaires d’hôtels, auberges, maisons d'hôtes et campings; des membres des communes rurales du cercle et ceux de la municipalité de Tafraout, et, enfin, des  responsables  des associations de développement locales.
Le comité préparatoire qui a présidé la séance,  a commencé, tout d'abord, par rappeler les circonstances et motivations, expliquant la pertinence de la création de cette entité de la société civile. Pour ce faire, les participants ont assisté à un passage en revue  via une projection de diapositives,  des principaux chapitres composant l'étude touristique de la région de Tafraout,  réalisée par un bureau d'étude français, dans le cadre  d'une convention de coopération  décentralisée scellée entre le conseil de la Région du Souss-Massa-Darâa et la Région de l'Isère de France.  Laquelle étude a pour objectif de dégager une vision claire et intégrée d'une approche  développementale durable du secteur touristique de Tafraout, sur la base d'un diagnostic méthodologique mettant en exergue les potentialités en jachère à mettre en valeur et les entraves qui continuent de plomber le décollage de cette activité, pour un meilleur repositionnement de la destination et son  produit touristique local sur l'échiquier touristique régional et national.
Le comité préparatoire a procédé à un large passage en revue des grands axes structurant les actions dégagées à partir de l'étude et qui s'étalent sur plusieurs volets thématiques comme celui ayant trait à la sensibilisation du territoire au tourisme, à travers des actions de conscientisation quant à son rôle et à son importance,  ciblant habitants, élus, élèves, associations et acteurs touristiques ; la professionnalisation des acteurs locaux bénéficiant du projet et leur structuration par leur organisation à travers des associations professionnelles et l'assainissement du secteur touristique des rabatteurs et faux guides par la création d'une unité de la  brigade touristique dans la ville.  
L'étude préconise également des actions d'amélioration de l'accueil par la mise à disposition de l'information et une meilleure communication de la destination à travers les différents supports dont notamment le Net.
Le comité s'est longuement penché sur l'explication des outils nécessaires pour réussir une bonne promotion de la destination autour d'une approche événementielle et communicationnelle.  Avant d'enchaîner sur  les recommandations du  plan relatif à l'amélioration de la qualité du service du parc hôtelier de la ville et le développement des autres formules dites chez l'habitant, de même que  le caravaning et les aires de bivouacs qui constituent une alternative d'hébergement; l'offre  actuelle de ces produits étant insuffisante et manque d'adaptabilité à la demande, conclut le diagnostic.
Les intervenants du comité préparatoire se sont appesantis par ailleurs sur l'explicitation  des orientations de l'étude autour des axes ayant trait au développement des offres autour des produits du terroir et de l'artisanat, comme les huiles d'argane, les plantes aromatiques et la babouche traditionnelle pour en faire des produits phare d'attractivité touristique. C'est le cas également, ajoute-t-on, de l'offre en patrimoine culturel,  en randonnées et activités sportives (trekking, parapente, escalade…). Le débat est ensuite ouvert à l'assistance sur le statut de la future association et des modalités de son fonctionnement.  L'objectif de l'ADTPT vise ainsi la mise en œuvre des conclusions du plan d'action dégagé par le diagnostic. A travers une démarche de développement touristique soucieuse et respectueuse de ses dimensions environnementale,  durable et humaine, tout en valorisant une offre puisant dans le potentiel culturel  et patrimonial de la région. Pour que les retombées économiques soient équitablement partagées entre les acteurs et les populations actives dans le domaine. Quant à la structure de l'association, pour assurer une large représentativité des différents acteurs, quatre collèges sont représentés : Celui des professionnels (bazaristes, hébergeurs, artisans, guides…), des collectivités locales (un élu par commune), des associations locales et enfin un  collège spécial comportant des personnes pouvant apporter appui ou une compétence à même de contribuer au développement de l'activité touristique dans la région. L'assemblée a procédé à l'élection à la fin de la séance, à l'unanimité, du conseil d'administration et du bureau exécutif composé d'un président,  un secrétaire général, un trésorier et des conseillers, tous issus des quatre collèges. 

IDRISS OUCHAGOUR
Samedi 29 Mai 2010

Lu 412 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs