Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tabarez : fier de l'Uruguay




Le sélectionneur Oscar Tabarez 
s'est dit "fier de l'Uruguay" malgré la défaite contre la Colombie (2-0) 
en 8e de finale du Mondial, samedi
 à Rio, victime du talent de James Rodriguez, "un des meilleurs joueurs du monde".
 
Que retenez-vous de positif et de négatif de votre Coupe du monde?
 
"Le positif: nous être remis d'une défaite dure contre le Costa Rica (3-1, ndlr). Nous avons réussi à battre l’Angleterre (2-1), puis l'Italie (1-0), alors qu'un nul nous éliminait. Dans l'analyse il n'y a pas seulement le résultat mais aussi la capacité à surmonter les difficultés. Nous n'étions pas un des favoris, seulement dans le groupe des favoris, nous l'avons toujours dit. Le négatif, c'est de n'avoir pas réalisé notre rêve."
 
Que s'est-il passé en début de match?
 
"La Colombie a dominé. Nous savions que la Colombie était une bonne équipe, avec une bonne possession collective de la balle et individuellement des joueurs qui apportent beaucoup à l'équipe. Il existe des joueurs dont le talent sort de l'ordinaire, Maradona, Messi, Suarez, James Rodriguez, des joueurs qui réussissent des choses parce qu'ils sont spéciaux. C'est un des meilleurs joueurs du monde, je ne pense pas que j'exagère. Ce but est 100% de sa responsabilité (sourire). Il a marqué un des plus beaux buts de cette Coupe du monde. En seconde période nous avons dû sortir, prendre des risques, faire des changements pour renverser le match. Nous y sommes arrivés mais nous sommes tombés sur un gardien qui a fait deux, trois arrêts extraordinaires. Je suis très fier de ce qu'a fait l'équipe d'Uruguay, de sa mentalité. Mes joueurs ont tout donné."
 
N'avez-vous pas perdu trop d'énergie, vous personnellement et l'équipe, dans l'affaire Suarez?
 
 "Je ne sais pas quelle énergie nous pourrions avoir perdu. Nous avons accepté la suspension, nous avons critiqué l'excessive sévérité de la sanction. Nous avons essayé de le défendre, comme il fallait le faire pour un membre de notre groupe. Suarez est un joueur important, je n'ai pas besoin de le dire, mais nous savions qu'il ne jouerait pas et qu'il ne serait pas non plus près de nous à cause de la punition. Mais une fois qu'il n'a plus été avec nous cela s'est arrêté là, nous avions l'énergie, je pense que nous l'avons montré aujourd'hui (samedi), même si cela n'était pas assez pour remonter l'autre équipe."
 

AFP
Lundi 30 Juin 2014

Lu 349 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs