Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Syrie: opérations militaires à Deir Ezzor




Syrie: opérations militaires à Deir Ezzor
Vingt civils ont été tués et des dizaines d'autres blessés à Deir Ezzor, une ville dans l'est de la Syrie prise d'assaut par l'armée pour mater la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad, selon le président de la Ligue syrienne des droits de l'Homme.
«Les opérations militaires se concentrent dans le quartier de Joura où les forces armées et de la sécurité ont ouvert le feu faisant au moins 20 morts et des dizaines de blessés», a précisé Abdel Karim Rihaoui.
Les forces de sécurité ont procédé en outre à des arrestations dans plusieurs endroits de la ville de Deir Ezzor, à 430 km au nord-est de Damas, a-t-il ajouté.
Selon M. Rihaoui, les opérations militaires lancées parallèlement à Houlé, près de Homs, dans le centre de la Syrie «ont fait jusqu'à présent sept morts» parmi les civils.
Par ailleurs, le pape Benoît XVI a lancé des appels pressants dimanche lors de l'Angelus aux autorités syriennes pour «répondre aux aspirations légitimes» de la population et à la communauté internationale pour «relancer la recherche d'un plan de paix» en Libye.
«Je suis avec vive préoccupation les épisodes dramatiques et croissants de violence en Syrie qui ont provoqué de nombreuses victimes et graves souffrances», a indiqué le pape depuis sa résidence d'été de Castelgandolfo, près de Rome.
Benoît XVI a lancé «un appel pressant aux autorités et à la population pour rétablir au plus vite la coexistence pacifique et répondre de manière adéquate aux aspirations légitimes des citoyens dans le respect de leur dignité et au bénéfice de la stabilité régionale».
Pour sa part, l'Autriche suspend son contrat avec Damas pour la livraison de billets de livres syriennes imprimés par une filiale de la banque centrale autrichienne, a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
La filiale en question, la banque d'émission de billets et de garanties OeBS, a pris cette décision en raison des manoeuvres brutales contre les manifestants en Syrie et en a notifié le vice-chancelier et chef de la diplomatie Michael Spindelegger, a expliqué à l'AFP Peter Launsky-Tieffenthal, confirmant des informations de l'édition de dimanche du quotidien Die Presse.
L'OeBS a signé en 2008 un contrat avec la banque nationale syrienne pour l'impression de billets de livres syriennes et 600 millions de billets ont déjà été livrés. La dernière livraison a eu lieu au printemps, alors que la révolte populaire en Syrie avait déjà commencé.
La banque centrale autrichienne est en train de réexaminer le contrat pour éventuellement y mettre fin.
Le secrétaire d'Etat aux Finances Andreas Schieder avait qualifié vendredi le contrat de «douteux» et «plus que malencontreux dans le contexte actuel».
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, au moins 2.038 personnes, dont 389 militaires et agents de sécurité, ont trouvé la mort en Syrie depuis le début le 15 mars d'un soulèvement populaire contre le régime du président Bachar el-Assad, réprimé par le pouvoir.
Samedi, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a demandé au président syrien Bachar el-Assad de mettre fin à sa campagne militaire contre les opposants, au cours d'une conversation téléphonique, a annoncé l'ONU.
M. Ban, dont c'était le premier contact avec le président syrien depuis avril, a également insisté pour que cessent les arrestations de masse en Syrie.
«Au cours d'une conversation téléphonique avec le président Assad de Syrie aujourd'hui, le secrétaire général a exprimé sa profonde inquiétude et celle de la communauté internationale à propos de la violence croissante et du bilan des morts en Syrie ces derniers jours», a indiqué le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky.
M. Assad avait refusé jusqu'à présent de prendre les appels du secrétaire général des Nations unies, alors que s'amplifiait la répression contre l'opposition syrienne.

AFP
Lundi 8 Août 2011

Lu 576 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs