Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Syrie: le régime aux abois recourt à la chasse aux sorcières !




Le régime syrien dépassé par les événements ne sait plus quoi inventer pour justifier sa violente répression contre sa population.
Devant l’excès de la force utilisée, usant de tous types d’armements même les plus lourds et se permettant aussi d’armer les populations alliées, les dirigeants en place à Damas inventent un ennemi fictif pour avoir les mains libres et sévir contre les Syriens en révolte. Ils disent que des bandes armées ennemies se sont infiltrées parmi la population paisible pour semer l’anarchie et le désordre.
Et c’est à la demande expresse des populations que les forces de l’ordre lourdement armées investissent les villes et les bourgades. N’est-ce pas là une justification obsolète jadis utilisée pour réprimer les peuples en toute quiétude ?
C’est sous ce prétexte fallacieux que Hafez Al Assad, le père de l’actuel président, a réduit à feu et à sang Hama faisant des milliers de victimes. On avance le chiffre de 20.000 sans que cela soulève la moindre protestation de l’opinion publique internationale.
Entre les événements sanglants de la ville martyre de Hama et la révolte actuelle des Syriens, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts ! Le contexte arabe et international en général a changé. Les peuples jusqu’ici réprimés et subissant leur mauvais sort avec fatalité ont beaucoup évolué depuis. Ils n’acceptent plus l’humiliation, l’offense. De même, ils ont, à l’instar du mur de Berlin, abattu celui de la peur. Avant de crier «A bas le régime!», ils réclament d’abord la dignité. C’est le premier slogan scandé!
C’est dire que le régime syrien est aujourd’hui hors contexte, hors temps, s’il pense qu’il va pouvoir continuer à massacrer son peuple en toute impunité et sans que cela interpelle les bonnes consciences. Il se trompe et lourdement !
Si jusqu’à présent, les gouvernants de Damas ont pu poursuivre leur sale besogne malgré les protestations çà et là qui dénoncent les tueries en Syrie grâce à la protection implicite de leurs alliés russes et chinois, cela ne peut continuer éternellement. A regarder l’exemple libyen !
Devant l’horreur, les alliés les plus fidèles seront obligés de revoir leur position et donc se rendre à la raison quels que soient les raisons ou les intérêts qu’ils partagent avec leur protégé.
Il semble que le président Bachar Al Assad joue sa dernière carte, lui dont la venue au pouvoir par accident, c’est le cas de le dire parce que ce n’est pas lui qui était destiné à succéder à son père, mais l’un de ses frères mort dans un accident de voiture, a fait nourrir tant d’espoirs. Il aura beaucoup déçu finalement. Pouvait-il en être autrement ? Avait-il la stature d’un chef d’Etat moderne, éclairé qu’il se plaisait à montrer ? Il faut croire que non ! La réputation qui lui était donnée était surfaite. Pour preuve, son comportement actuel.
On nous dit que Bachar n’a pas toutes les cartes entre les mains et que c’est son frère Maher et l’un de ses oncles qui détiennent en vérité le pouvoir. Et que lui ne fait que de la figuration. Donc, il serait une marionnette manipulée par les siens. Nous en avons eu la preuve car chaque fois que Bachar Al Assad annonçait des mesures pour calmer la rue, c’était tout de suite suivi par une intensification de la répression.
Quoi qu’il en soit, les tenants du pouvoir à Damas ont été trop loin dans la répression de leur population. C’est le point de non-retour ! Et quelle que soit l’issue des événements en Syrie, ils seront redevables devant leur peuple d’abord et ensuite l’opinion internationale de leurs actes barbares. Et dans la foulée, ils signent là, la fin d’un régime qui a tenu son peuple pendant des décennies sous l’emprise de la répression, de la délation et de la peur érigées en système de gouvernement.

Youssef BENZAHRA
Jeudi 16 Juin 2011

Lu 254 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs