Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Syrie : des opposants s'unissent à Damas pour lutter contre le régime




Syrie : des opposants s'unissent à Damas pour lutter contre le régime
Des opposants syriens ont appelé dimanche à Damas à la poursuite des protestations populaires afin de renverser le «régime tyrannique» du président Bachar al-Assad, au lendemain d'une réunion dans la capitale syrienne.
«Il faut mettre fin au régime tyrannique sécuritaire. Il faut renverser la tyrannie et (les agents de) sécurité. Nous accueillons tous ceux qui n'ont pas de sang sur les mains», a déclaré Hassan Abdel Azim, l'un des responsables de la réunion, lors d'une conférence de presse dimanche à Damas.
M. Abdel Azim est le coordinateur général du «Comité national pour le changement démocratique» (CNCD), qui regroupe des partis «nationalistes arabes», kurdes, socialistes et marxistes ainsi que des personnalités indépendantes comme l'écrivain Michel Kilo et l'économiste Aref Dalila.
Ce comité s'est réuni samedi à Halboune, près de Damas, en présence de militants des Comités locaux de coordination, qui chapeautent les manifestations sur le terrain. Les participants ont élu leur conseil central composé de 80 membres, dont 25% de «jeunes révolutionnaires».
«Pour renverser le régime de sécurité tyrannique et corrompu et pour obtenir un changement démocratique, la révolution du peuple syrien doit continuer», a indiqué un communiqué lu par un dirigeant du CNCD, Abdel Aziz Khayer.
L'opposition syrienne essaie actuellement de s'organiser face au régime. Des opposants en Syrie prévoient d'annoncer la formation d'une coalition qui comprendra le CNCD, les partis libéraux de la «Déclaration de Damas», la Confrérie des Frères musulmans ainsi que des islamistes indépendants.
Plusieurs coalitions ou conseils ont aussi vu le jour à l'étranger, sous la houlette d'opposants exilés.
Deux personnes ont été, par ailleurs,  tuées samedi par des tirs des forces de sécurité syriennes pendant des perquisitions dans le gouvernorat d'Idleb (nord-ouest), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
«Un homme et une femme ont été tués lors d'une campagne de perquisitions dans la localité de Khan Cheikhoune», dans le gouvernorat d'Idleb, a précisé l'OSDH.
L'agence de presse officielle Sana a rapporté pour sa part qu'un membre des forces l'ordre avait été tué et un autre blessé dans une embuscade tendue par «un groupe terroriste armé» à l'entrée de Khan Cheikhoune.
En outre, toujours selon Sana, cinq membres des forces de l'ordre ont été blessés à Homs (centre) lors d'une embuscade tendue également par un groupe terroriste armé.
Au moins 22 personnes ont péri vendredi en Syrie, une journée marquée par des manifestations auxquelles ont participé des milliers de personnes à travers le pays pour souligner leur détermination à poursuivre le mouvement de contestation jusqu'à la chute du président Bachar al-Assad.
Selon l'ONU, plus de 2.600 personnes ont péri en Syrie dans la répression de ce mouvement de contestation sans précédent entamé mi-mars contre le régime du président Bachar al-Assad.

AFP
Lundi 19 Septembre 2011

Lu 338 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs