Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Syrie: démissions au parti Baas et mécontentement de l’armée




Syrie: démissions au parti Baas et mécontentement de l’armée
Le président syrien Bachar al Assad se trouve confronté à un début de mouvement de dissidence avec la démission de 230 membres de son parti et un sentiment de mécontentement au sein de l’armée après la violente répression des manifestations pro-démocratie.
Deux cents membres du parti Baas au pouvoir en Syrie ont démissionné dans la province de Deraa et les régions voisines mercredi après le déploiement de tanks pour réprimer la contestation dans la ville de Deraa, berceau des manifestations, située dans le Sud à la frontière avec la Jordanie.
Au moins 35 personnes ont été tuées lors de l’assaut, selon les organisations de défense des droits de l’Homme. Des diplomates rapportent que des signes de mécontentement émergent au sein de l’armée où la majorité des soldats sont sunnites et la plupart des commandants sont issus de la minorité alaouite, une branche du chiisme, du président Assad.
Le chef de l’Etat, qui a succédé en 2000 à son père Hafez, au pouvoir pendant 30 ans, a envoyé lundi à Deraa la quatrième division mécanisée, une unité ultra-loyale commandée par son frère, Maher.
Selon des figures de l’opposition et des habitants de la ville, plusieurs soldats d’une autre unité ont refusé d’ouvrir le feu sur les civils, une information qui n’a pas pu être confirmée de source indépendante.
«Les plus grandes funérailles organisées jusqu’à présent en Syrie ont été celles de soldats qui ont refusé d’obéir aux ordres de tirer sur les manifestants et qui ont été sommairement exécutés sur place», a déclaré un haut diplomate.
Selon un autre diplomate, une unité de l’armée a affronté la police secrète ce mois-ci pour l’empêcher de tirer sur des manifestants.
«Personne ne dit qu’Assad est en train de perdre le contrôle de son armée mais dès que l’on commence à utiliser l’armée pour massacrer son propre peuple, c’est un signe de fragilité», a-t-il estimé.
Des coups de feu ont retenti à Deraa dans la nuit de mercredi à jeudi. L’eau, l’électricité et les communications restent coupées et les produits de première nécessité commencent à manquer, rapportent des habitants.
«Les martyrs ont été placés dans des camions réfrigérants utilisés en temps normal pour transporter des marchandises. Nous avons versé de l’alcool sur les corps pour diminuer les odeurs», a indiqué l’un des habitants. Selon l’organisation syrienne de défense des droits de l’Homme Saousiah, la répression des manifestations en faveur de la démocratie par les forces de sécurité a fait au moins 400 morts en six semaines.
Les manifestations ont commencé mi-mars après l’arrestation de plusieurs personnes dont des adolescents, qui avaient taggé sur les murs de la ville le slogan des révolutions arabes réclamant le renversement du régime.
Sur le plan diplomatique, l’initiative européenne en faveur d’une condamnation de la répression a échoué mercredi soir au Conseil de sécurité de l’Onu en raison de l’hostilité de la Russie, de la Chine et du Liban.
Le projet rédigé par l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et le Portugal avait été mis en circulation lundi. Après la résolution autorisant le recours à la force en Libye pour protéger les civils, la Chine et la Russie se sont opposées à ce que le Conseil de sécurité se saisisse d’un autre conflit interne qui relève, selon elles, des affaires intérieures du pays.
«Leur tolérance à l’égard des initiatives européennes et américaines pour protéger des civils au Moyen-Orient semble épuisée», a commenté un représentant de l’ONU.

REUTERS
Vendredi 29 Avril 2011

Lu 256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs