Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Syrie: Damas nie la découverte d’une fosse commune




Le gouvernement syrien a démenti mardi la découverte d'une fosse commune près de la ville de Deraa, d'où est parti il y a deux mois le mouvement de contestation contre le président Bachar al Assad. «Les informations concernant une fosse commune à Deraa sont complètement fausses», a déclaré le ministère de l'Intérieur, cité par la télévision d'Etat. Il a estimé que ces rumeurs participaient d'une «campagne de déstabilisation» contre Damas.
Des habitants de Deraa ont déclaré lundi que des villageois avaient exhumé treize corps d'une fosse commune découverte dans la campagne proche de la ville.
Parmi les victimes figurent Abdoullah Abdoul Aziz Aba Zaïd, un homme de 62 ans, quatre de ses enfants, une femme non identifiée et un enfant. Les corps de six hommes ont également été retrouvés, ont-ils dit.
L'Organisation nationale pour les droits de l'Homme en Syrie a également fait état de la découverte d'une fosse commune près de Deraa lundi matin, ajoutant que l'armée avait bouclé le secteur pour empêcher des habitants d'emmener les corps.
Les habitants de Deraa affirment que des dizaines de civils ont été tués lors de l'assaut lancé par l'armée contre le centre de la ville à la fin avril.
Les groupes syriens et internationaux de défense des droits de l'Homme avancent un bilan d'au moins 700 civils tués en Syrie depuis les premières manifestations contre Bachar al Assad le 18 mars à Deraa.
Les autorités syriennes assurent affronter des groupes armés soutenus par des islamistes et des puissances étrangères et déclarent que plus de 120 membres des forces de sécurité ont péri depuis le début de la contestation.

REUTERS
Mercredi 18 Mai 2011

Lu 166 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs