Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sursaut d’orgueil des bons derniers de l’Elite 1 : Le derby casablancais accouche d’un nul




Sursaut d’orgueil des bons derniers de l’Elite 1 : Le derby casablancais accouche d’un nul
La douzième journée du championnat Pro Elite 1, dont les débats ont eu lieu en fin de semaine et dominée par le derby casablancais, a été marquée par le sursaut des clubs qui ferment la marche, à savoir le RBM et la RSB qui signent leurs deuxièmes victoires de la saison.
Comme précité, l’affiche de cette manche a été sans aucun doute le 113ème derby de la métropole. Disputée devant un grand public des deux bords, cette partie a tenu toutes ses promesses et fut sanctionnée par une issue de parité qui devrait arranger toutes les parties. Comme lors de l’explication de la Coupe du Trône, les Rouges ont été les premiers à trouver le chemin des filets par l’intermédiaire de Fabrice Ondama à la 16ème minute. L’égalisation des Verts n’est intervenue qu’au cours de la seconde  (68è) grâce à un fort joli but de Hamza Abourazzouk sur une balle arrêtée.
Suite à ce nul, le Raja a conservé la pole position avec un total de 24 points, soit une longueur d’avance sur le Wydad et deux sur l’AS.FAR, sachant que les Verts et les Militaires vont s’affronter ce jeudi à partir de 20 heures au complexe Moulay Abdellah à Rabat pour le compte de la mise à jour du calendrier (9è journée) du championnat.
A noter que lors de ce classique, le Raja devra faire sans Vivien Mabidi, Amine Erbate et Rachid Soulaymani, suspendus pour cumul de cartons jaunes.
A propos de l’AS.FAR, le club peut se targuer de sa bonne opération, en forçant le nul du côté du stade Saniet Rmel à Tétouan aux dépens du MAT. Une confrontation emballée d’entrée par les deux protagonistes qui n’ont pas eu besoin du round d’observation pour annoncer la couleur. Et ce sont les locaux, désormais quatrièmes du classement, qui marquent en premier par l’intermédiaire de Gazani, au moment où l’AS.FAR, coachée par l’enfant du club Abderrazak Khairi qui a succédé à Rachid Taoussi, a aussitôt remis les pendules à l’heure (24è) grâce à Jounaïd, malchanceux quelques minutes plus tard sur une reprise repoussée par la transversale.
Hormis ces deux chocs, la troisième rencontre dominicale a opposé au stade Al Inbiât à Agadir le Hassania local et l’Olympique de Khouribga. Les Phosphatiers, qui restaient sur une victoire face à l’OCS, ont failli rééditer ce joli coup en dehors de leur base. Ouvrant à la marque à la 64ème minute du jeu sur penalty transformé par Nafaa, ils n’ont pu conserver cette avance, puisqu’ils furent rejoints au score au temps additionnel (94è) grâce à un but de Benazza.
Pour rappel, le bal de cette douzième journée a été ouvert vendredi soir par l’explication de Fès entre le WAF et le CRA qui s’est achevée sur un nul, un but partout.
Samedi, le match le plus en vue a été celui qui a mis aux prises au stade Massira à Safi l’OCS et le MAS, soldé par un large succès des Mesfiouis par 4 à 1. Et une fois encore, c’est le goleador patenté Hamdallah qui a dicté sa loi, en frappant à trois reprises. Grâce à ce coup de chapeau, il voit son capital buts passer à douze unités, soit une moyenne d’un but par match. Du rarement vu dans notre championnat où on est hélas habitué à des buteurs qui ne dépassent pas les 12 ou 13 réalisations par saison.  
A signaler qu’il s’agit là de la première défaite de l’équipe fassie, quatrième du concours avec un butin de 19 points, contre seize pour son adversaire du jour, septième juste derrière le FUS qui a eu raison du CODM, scellant le sort de cette partie sur le score convaincant de 2 à 0.
Enfin, cette journée a profité aux bons derniers, le RBM, quinzième avec 10 points, et la RSB, seizième avec 9. Les Berkanis, dont l’unique victoire jusqu’ici remonte à la quatrième journée au détriment de l’OCK, sont parvenus à surclasser à Kénitra le KAC par 2 à 1. Et sur cette même marque s’est imposé à domicile le RBM face au Difaâ, formation qui compte quatre victoires, contre autant de nuls et de défaites, ce qui lui vaut d’occuper le ventre mou du classement en attendant des lendemains meilleurs.

Sursaut d’orgueil des bons derniers de l’Elite 1 : Le derby casablancais accouche d’un nul

MOHAMED BOUARAB
Mardi 18 Décembre 2012

Lu 301 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs