Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sur les traces de la princesse préhistorique du Dartmoor




Sur les traces de la princesse préhistorique du Dartmoor
Les coutumes et mœurs de nos ancêtres représentent un sujet d’étude passionnant auquel les archéologues n’ont de cesse de s’intéresser. Chaque objet, ossement et vestige mis au jour lors de fouilles représente pour les chercheurs un pas en avant vers la compréhension de ces hommes qui nous ont précédés il y a quelques milliers d’années. Des travaux de recherche se sont récemment penchés sur les restes retrouvés dans la tombe d’une princesse préhistorique. Les trésors ont été excavés dans le Dartmoor, une région britannique qui possède le statut de parc naturel et s’étend sur près de 945 kilomètres dans le Devon, au Sud de l’Angleterre. La sépulture date de l’Age de bronze, soit 2000 ans avant notre ère. Elle a abrité durant des milliers d’années la dépouille d’une jeune fille de moins de 25 ans, supposée être de haut rang. De précieux bijoux en étain et en ambre ainsi que des morceaux de fourrure et de tissu ont été retrouvés avec les restes de la défunte.
Selon les archéologues, il s’agit d’une des plus importantes découvertes archéologiques réalisées au cours de ce dernier siècle en Angleterre. L’inventaire des objets retrouvés dans la chambre funéraire fait part de boucles d’oreilles en boue, d’un éclat de silex, de perles fabriquées à partir de matériaux précieux, d’un bracelet, d’un panier et de peaux d’animaux. Les vestiges ont traversé les âges parfaitement conservés dans la tourbe avant d’être découverts en 2001.
La trouvaille a permis aux archéologues d’obtenir un aperçu sur la vie des hommes qui ont peuplé le sud de l’Angleterre durant l’Age de bronze. Selon leurs analyses, les objets sont le fruit d’une société évoluée dotée de facultés étonnantes dans le domaine de l’artisanat et du commerce international. Les chercheurs sont d’ailleurs parvenus à recréer une image du style vestimentaire de la princesse. Celle-ci âgée d’entre 14 et 25 ans était vêtue d’habits réalisés à partir de tissus et de fourrure. Les objets retrouvés au sein de la tombe de la princesse ont d’ores et déjà fait l’objet d’un documentaire à paraître à la fin du mois sur la chaine britannique BBC2. Ils devraient par ailleurs rejoindre une exposition qui ouvrira ses portes au public plus tard dans l’année.

Maxisciences
Mardi 25 Février 2014

Lu 169 fois

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info | People









Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma