Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sur les seize clubs de l’Elite 1, huit ont changé d’entraîneurs : Chassez l’amateurisme, il revient au galop




Sur les seize clubs de l’Elite 1, huit ont changé d’entraîneurs : Chassez l’amateurisme, il revient au galop
Soumis au diktat des gradins, les dirigeants sacrifient volontiers leur entraîneur à la moindre absence de résultat. Aziz Karkach, l’ex-entraîneur du KAC, est la dernière victime (des Halalas boys) à être passé à la trappe. Mais il aura vite fait de se trouver un nouveau job sous le soleil sahraoui à Laâyoune à la tête de la  Jeunesse locale. Cela étant, il n’en est que le neuvième entraîneur à avoir été « contraint à l’amiable » à une séparation en cette première mi-saison de football en division élite qui se veut professionnelle. C’est un peu plus que du 50% et de nos seize équipes formant cette élite, la moitié aura fait changer d’air à « l’amiable » à son entraîneur. Si cette situation sous d’autres cieux aurait été qualifiée d’inédite, sous celui, bleu « d’ici-bled » it’s way of life. En effet, sur nos bancs à l’apparence pitoyable, entraîneur  est synonyme de fusible. C’est donc tout naturellement qu’à la moindre « surtension », il en soit le premier à sauter. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé d’y remédier et le Père Mendoza ne nous contredira nullement. Textes et autres parures sont souvent venus garnir des parchemins, histoire de défendre coûte que coûte un job si chèrement acquis. Dans le  football, le dribble fait partie intégrante du jeu, en contourner les facéties en crochetant n’en devient donc que naturel, d’où cette nouvelle formule de « l’amiable », un sésame à tout ouvrir même un contrat en béton. Il peut même être partagé et cela se passe ainsi par exemple: «Le WAC et Decastel se séparent à l’amiable ». En d’autres termes et sous-entendu, que ni l’un ni l’autre, en dépit d’avoir cassé un contrat tout de béton soit-il, ne prétendra à un quelconque dédommagement. Elles sont d’autres formules toutes d’amabilité teintées, vous vous en doutez. Voilà donc ! Pour le haidous des entraîneurs, le bendir en cette mi-saison revient au Raja. Le Club Vert a en effet changé par deux fois son chef d’orchestre, Fakhir et Ballaci pour Marchand. Viennent  ensuite par ordre de grandeur, l’ASFAR (Madih par Fathi Jamal), le WAC Decastel pour… zéro castel), l’OCK (Lemrini par Louzani), l’HUSA, le WAF et le KAC. Les assidus à garder leur principe et entraineur sont en haut du tableau :  Le FUS qui avec Jamal Sellami, n’a jamais été aussi loin, le Chabab Rif Al-Hoceima et Regragui qui a sauvé plus d’une fois sa tête en dépit d’une excellente quatrième place et le MAT qui, depuis la venue  d’Aziz El Amri, n’a jamais été aussi bien portant. L’amour que vit le MAS avec Rachid Taoussi est si parfait qu’il en a fait gagner une timbale à toute une ville. Le DHJ garde Jaouad Meliani contre vents et marées, et s’il est un club à féliciter pour son obstination à ne rien changer, c’est l’OCS. Combien sont-ils à avoir décompté le temps mort à Sektioui ?  Ils en sont  restés coi de par les résultats qui ont suivi. De lanterne rouge patentée, l’équipe safiote coule  de meilleurs jours dans le ventre mou du classement. C’est un peu le cas de l’IZK qui a continué à faire confiance à Dars malgré des résultats en dents-de-scie. Les Zemmouris pointent à la neuvième place juste devant le CODM, autre club à n’avoir pas renié les talents d’Abdrerrahim Taleb.

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 18 Janvier 2012

Lu 398 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs