Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sur fond de tensions croissantes entre Téhéran et les Six : L'Iran lance des manœuvres de défense aérienne




Les forces armées iraniennes ont lancé hier de grandes manœuvres de défense aérienne afin de démontrer leurs capacités de protection des installations nucléaires du pays en cas d'intervention occidentale.
Cette démonstration de force intervient sur fond de tensions croissantes entre Téhéran et les Six (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne) qui redoutent que le programme nucléaire iranien ait pour but de fabriquer une bombe atomique, ce dont l'Iran se défend.
Les Gardiens de la révolution et les forces armées régulières ont entamé cinq jours de manœuvres conjointes en différents endroits du pays, a annoncé le général Ahmad Mighani, chef du QG de la défense aérienne des forces armées, cité par la télévision publique. "Il s'agit de manœuvres d'une ampleur sans précédent, qui se déroulent sur une superficie de 600.000 km2. Leur objectif est de promouvoir la puissance militaire des forces armées contre toute attaque", a dit le général. Les Etats-Unis et Israël disent vouloir une solution diplomatique à la crise nucléaire, mais n'excluent pas une opération militaire en cas d'échec de la diplomatie. L'Iran a prévenu que toute intervention militaire contre ses installations nucléaires entraînerait une riposte "cinglante".
"L'objectif des manœuvres est de montrer la préparation au combat et le potentiel militaire de l'Iran", a déclaré le général Mighani.
L'Iran a déjà organisé par le passé plusieurs manœuvres militaires, notamment en tirant des missiles Shabab-3 d'une portée annoncée de 2.000 km, assez pour atteindre Israël et les bases américaines dans le Golfe. Les Six ont invité l'Iran à revenir sur son rejet d'une proposition de l'Agence internationale de l'énergie atomique consistant à transférer en Russie puis en France 75% de l'uranium iranien faiblement enrichi pour qu'il y soit converti en combustible pour un réacteur nucléaire destiné à la recherche médicale. L'Iran a exclu mercredi d'expédier de l'uranium à l'étranger pour qu'il y soit enrichi, disant qu'il envisagerait de l'échanger contre du combustible nucléaire à condition qu'il reste dans le pays.


Reuters
Lundi 23 Novembre 2009

Lu 158 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs