Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SuperCoupe d'Italie : victoire de Naples, Higuain qui rit, Tevez qui pleure




SuperCoupe d'Italie : victoire de Naples, Higuain qui rit, Tevez qui pleure
Rafael a bloqué le tir au but de Simone Padoin et offert le trophée au Napoli, après quatre ratés consécutifs de Dries Mertens, José Callejon (Naples), Giorgio Chiellini et Roberto Pereyra (Juve), dans une série qui a dû aller jusqu'aux huitièmes tireurs.
Naples, qui avait égalisé juste avant la fin de la prolongation, a comme de tradition remporté l'épreuve des "pénos", avec l'élan du survivant.
Massimiliano Allegri n'a pas remporté son premier titre à Turin et la Juve abandonne un trophée qu'elle avait conquis en 2012 et 2013.
L'Italie a bien vendu son football: avant le thriller des tirs au but, le public a assisté au magnifique dernier tango à Doha, les Argentins ayant marqué tous les buts du match.
La finale s'est bien présentée deux fois pour la Juve. Elle a vite mené au score grâce à la maladresse de la charnière centrale napolitaine Raul Albiol-Kalidou Koulibaly, qui a lancé Tevez vers le but. La tête manquée du Franco-Malien a libéré la plaine à l'"Apache", mais la paire n'en est pas à sa première erreur de la saison.
Koulibaly s'est racheté
Ce but a piqué le Napoli qui s'est procuré les meilleures occasions, souvent par Higuain, mais a buté sur un grand Gianluigi Buffon: une frappe puissante (42), un tir trop croisé (54) et un lob malin s'est écrasé sur la base du poteau (60).
Higuain a fini par trouver la faille d'une tête smashée sur un centre de Jonathan de Guzman, après un gros travail du Néerlandais sur son côté gauche (68).
Andrea Pirlo, qui venait de se faire remplacer par Roberto Pereyra juste avant le but, était blême, debout devant son banc après le but.
La Juve, longtemps dominée, a retrouvé un peu d'allant, et dans la prolongation Koulibaly s'est racheté en sauvant sur sa ligne une frappe d'Arturo Vidal (101). Il a achevé de se faire pardonner en marquant son tir au but juste avant l'échec de Padoin.
La "Vieille Dame" a cru assommer le Napoli sur une action géniale Paul Pogba-Carlos Tevez, une percée du Français, passeur, et une feinte géniale de Tevez, buteur (106).
Buffon a bloqué un nouveau boulet d'Higuain (111) et a fini par s'incliner sur un geste de buteur de "Pipita", un tacle rageur pour envoyer la balle au fond (118) et le Napoli aux penalties, puis au paradis. Car il a réussi le sien, et Tevez l'a manqué.

AFP
Jeudi 25 Décembre 2014

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs