Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Suite à la mort d'un jeune homme : Week-end d'émeutes et de pillages à Londres




Suite à la mort d'un jeune homme :  Week-end d'émeutes et de pillages à Londres
Les forces de l'ordre ont procédé à quelque 160 arrestations à Londres après un week-end d'émeutes et de pillages qui a suivi l'annonce de la mort d'un jeune homme tué par la police, ont annoncé lundi les autorités. Parties du quartier défavorisé de Tottenham dans le nord de la capitale britannique, les violences se sont étendues à d'autres secteurs. Des groupes de jeunes gens ont mis à sac des magasins, attaqué des policiers et incendié des véhicules au cours d'émeutes qui suscitent des interrogations sur la sécurité à un an des Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres et révèlent la colère d'habitants contre la police.
Environ 35 policiers ont été blessés, dont trois qui ont été percutés par un véhicule alors qu'ils tentaient de procéder à des arrestations dans l'est de Londres. Les fonctionnaires sont "choqués par le niveau scandaleux de violence dirigé contre eux", a déclaré Christine Jones, commandant des forces de police. Les violences ont éclaté dans le quartier de Tottenham, dans le nord de Londres, durant la nuit de samedi à dimanche, après la mort d'un homme de 29 ans, père de quatre enfants, tué par les forces de police dans des circonstances controversées deux jours plus tôt.
La police a déclaré que des incidents "criminels" inspirés par ces émeutes avaient gagné d'autres secteurs de Londres dimanche soir et lundi matin, notamment le quartier touristique et commerçant autour d'Oxford Circus. Tout d'abord pacifique, une manifestation organisée après la mort du jeune homme, Mark Duggan, a dégénéré quand entre 300 et 500 personnes se sont rassemblées autour du commissariat de police de Tottenham. Certains protestataires ont lancé des bouteilles remplies d'essence sur les forces de police tandis que d'autres, notamment armés de battes de baseball, ont affronté les agents et tenté de faire irruption dans le commissariat.
Si un calme relatif était de retour dans le secteur dimanche soir, les violences se sont étendues à Walthamstow dans l'est de Londres où, selon la police, une trentaine de jeunes gens ont commis des actes de vandalisme et pillé plusieurs magasins. D'autres groupes ont mis le feu à des magasins à Brixton dans le sud de Londres, et une cinquantaine de personnes se sont rassemblées à Oxford Circus, où des dégâts ont été commis. En 1985, Tottenham avait été le théâtre de violentes émeutes après la mort d'une habitante qui avait succombé à une crise cardiaque lors d'une perquisition de la police à son domicile. Un policier avait été mortellement poignardé et près de 60 autres avaient été blessés, soulignant les tensions entre la police londonienne et la communauté noire. Les relations se sont depuis améliorées mais la méfiance persiste.
 

Libé
Mardi 9 Août 2011

Lu 635 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs