Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Suite à l'affaire Noam Mir-AMDH : Campagne de solidarité contre le sionisme à Essaouira




L'affaire judiciaire opposant Noam Mir à Samira Kinani, Fouad Jarid et Boukbir El Hossein, tous membres de l'Association marocaine des droits de l'Homme, accusés par le premier d'antisémitisme et d'hostilité à sa personne, commence à prendre une ampleur politique, médiatique et surtout populaire suite au déclenchement d'une campagne de solidarité contre le sionisme intitulée « 12.000 antisionistes, 12000 combattants contre l'antisémitisme ».
Dans un communiqué diffusé le 5 août courant, l'antenne locale de l'AMDH à Essaouira  évoque  les circonstances et les faits qui étaient à l'origine de cette affaire  déclenchée par Noam-Mir, propriétaire d'un restaurant à Essaouira, accusant les trois militants  de l'AMDH d'avoir proféré des propos antisémites et hostiles  lors d'une activité initiée à l'adresse des participants à la colonie thématique organisée actuellement à Essaouira.
D'après le communiqué, le plaignant a mal apprécié les slogans antisionistes et solidaires avec le peuple palestinien scandés par les jeunes de l’Association, dans le cadre d'une visite touristique, en passant devant son restaurant sis au Boulevard Mohammed El Kori.
A ce sujet, le communiqué rejette les accusations du plaignant puisque l'AMDH avait toujours adopté et défendu le concept des droits de l'Homme dans sa globalité et son universalité. Elle ne peut en aucun cas manifester la moindre hostilité à l’égard d’une partie sur la base de sa nationalité, sa religion ou ses idées. De ce fait, le communiqué évoque le nom de militant juifs  au sein de l'AMDH tel Assidon Sion.
La section locale de l'ONG, ajoute le communiqué, n'a cessé d'être la cible de propos et informations diffamatoires de la part de Noam Nir sur les pages de journaux et sites israéliens (Israel today state/jewish press international/isreal-news today/arutz sheva) depuis le mois de mars dernier.
Selon le communiqué de l'AMDH, Noam Mir  avait déposé une demande d'autorisation d'exercice en tant que correspondant du journal israélien “Maarif” auprès du ministère de la Communication et n'a jamais cessé de publier des correspondances sur les colonnes de la presse israélienne.
L'AMDH qui réitère son respect total de toutes les religions et appartenances ethniques, et se dit fière des positions honorables de plusieurs Marocains de confession  juive contre la politique sioniste tels Abraham Serfaty , Assidon Sion et Edmond Amran Elmaleh. L'Association  condamne, en outre,  toutes les formes de normalisation avec l'Etat sioniste, que ce soit au niveau politique, économique, culturel ou même touristique.

Abdelali Khallad
Mardi 10 Août 2010

Lu 1106 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs