Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Succession ouverte au parti de la balance : L’Istiqlal à la croisée des chemins




Les Istiqlaliens doivent attendre pour être fixés sur le nom de celui qui prendra le relais d’Abbas El Fassi à la tête du Parti de la balance.
"Il a été décidé, sur compromis de l'ensemble des parties, de reporter la première session du Conseil national, au cours de laquelle devaient être élus le secrétaire général et les membres du comité exécutif du Parti", a affirmé, M. Al Ansari, directeur du Congrès.      
L’Istiqlal s’en serait donc tiré avec les moindres dégâts. Les travaux de son 16ème Congrès devaient prendre fin hier, toujours sous haute tension et une bataille ouverte entre deux clans bien distincts, à savoir celui du fils du leader historique de l’Istiqlal Allal El Fassi et celui du tonitruant Chabat qui convoite également le poste de secrétaire général du parti. D’ailleurs, c’est la divergence principale de ce 16ème Congrès du Parti de la balance qui se déroule d’habitude dans une ambiance bon enfant, les coulisses toujours aidant à trouver des compromis avant sa tenue.
Le parti a toujours tenu à ce qu’il y ait  consensus dans le but de préserver son unité et sa stabilité. Il faut souligner que d’autres candidatures ont été divulguées ici et là comme celle du ministre El Ouafa mais ce n’était en fin de compte que des diversions pour un camp ou pour un autre.
Le secrétaire sortant et malgré le lien familial qui le lie au candidat Abdelouahed Fassi a tenu à jouer le rôle de médiateur et de modérateur « neutre » pour ne pas faire écrouler la baraque rose, il n’en reste pas moins que la bataille à couteaux tirés entre les deux camps a bel et bien eu lieu et risque de se poursuivre pendant des semaines jusqu’à l’élection et du Secrétaire général du parti et du Bureau exécutif puisqu’aux dernières nouvelles, il a été décidé de remettre l’élection du S.G du parti et celle des membres du Bureau exécutif aux calendes grecques. Certains parlent de quelques semaines alors que d’autres avancent qu’il faut des mois pour apaiser les esprits et approfondir les tractations pour préserver les intérêts de chaque camp.
Dans un bref communiqué, le ministre El Ouafa a annoncé son retrait et ce dès samedi matin des travaux du 16ème Congrès de l’Istiqlal en raison du non-respect de certaines parties des accords passés entre les différents protagonistes pour éviter au parti d’Allal El Fassi de basculer dans une étape difficile.
Ce qui est sûr, c’est que la lutte se poursuivra en dehors du Congrès qui restera ouvert jusqu’à l’élection du S.G, principal point de discorde entre les « Fassis » et le camp Chabat appuyé par le courant syndical au sein du Parti de la balance.

Kamal Mountassir
Lundi 2 Juillet 2012

Lu 368 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs