Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Suarez montre les dents et risque gros




Suarez montre les dents et risque gros
Le “Pistolero” est redevenu le “Cannibale”: Luis Suarez, le “bad boy” du football uruguayen, a encore mordu un adversaire selon les images TV, le défenseur italien Chiellini cette fois, et risque une lourde suspension qui pourrait le priver de la suite du Mondial-2014.
Chiellini montre son épaule mordue 
“Comme Mike Tyson !” a écrit le site du journal brésilien O Globo au Brésil, en diffusant une photo du stoppeur italien Giorgio Chiellini tirant sur son maillot pour montrer des marques de dents sur son épaule gauche. C’était la 80e minute d’Italie-Uruguay. Sur les premiers ralentis, Suarez semble donner un simili coup de tête au joueur de la Nazionale. Mais sur les images suivantes, on distingue le joueur de Liverpool planter les dents dans l’épaule du défenseur adverse. Pour masquer son geste, Suarez fait semblant d’être touché dans le choc et s’écroule. Quelques minutes plus tard, il cache ses dents dans son maillot, comme s’il s’était fait mal à la mâchoire sur le coup ! L’action s’est déroulée dans le dos de l’arbitre, qui n’a rien vu. Mais les caméras si. Et ces images ont tourné. “Il m’a mordu, c’est clair, j’ai encore la marque”, a dit Chiellini à la chaîne italienne Rai à la fin du match. “L’arbitre devait siffler et lui donner le (carton) rouge, également parce qu’il simule”, a ajouté le défenseur italien. Le sélectionneur de la Celeste Oscar Tabarez a dit qu’il n’avait “rien vu” et qu’il était “occupé par d’autres choses pendant le match”.
Que risque Suarez ?
La commission de discipline de la Fifa s’est saisie du cas d’après les images TV et a ouvert des “procédures disciplinaires”, rappelant dans un communiqué qu’elle est habilitée à sanctionner des infractions ayant échappé à l’arbitre. La sanction est à sa discrétion. Elle pourrait être sévère. Le Camerounais Alex Song a été suspendu trois matches pour un coup de coude dans le dos de Mario Mandzukic (Croatie). La seule différence est que Song avait été exclu sur le coup. Mais l’affaire Suarez fait déjà beaucoup de bruit et le comportement du joueur est en infraction avec le principe du fair-play cher à la Fifa. 
Suarez s’est naïvement défendu en assurant qu’il avait “buté” contre l’épaule du défenseur italien et que ce sont “des choses qui arrivent sur un terrain”. Mais les images ne servent pas sa défense.
“C’est un joueur important pour le groupe, mais on a déjà joué des matches sans lui”, a fini par lâcher Tabarez, harcelé de questions par la presse anglaise -Suarez joue à Liverpool- en conférence de presse après le match.
La Fifa a donné jusqu’au 25 juin 17h00 heure de Brasilia (22h00 heure française), au joueur et/ou la Fédération uruguayenne pour livrer ses éléments de défense. Le 8e de finale de l’Uruguay contre la Colombie est prévu le 28 juin. 
Casier chargé
Suarez n’a rien d’un enfant de choeur. Pour les infractions les moins graves, l’attaquant est souvent désigné comme un “serial-simulateur” versé dans l’art de provoquer penalties et coups francs.
Pour le côté sombre, il a été au centre de plusieurs scandales et controverses au cours de sa carrière.
En 2010, alors qu’il jouait pour l’Ajax d’Amsterdam, il avait été suspendu sept matches de championnat des Pays-Bas pour avoir, déjà, mordu un joueur du PSV Eindhoven, Otman Bakkal. Il avait gagné le surnom de “Cannibale de l’Ajax”.
Depuis son arrivée à Liverpool en 2012, il entretient des relations compliquées avec l’Angleterre, dont la Fédération l’a suspendu longuement à deux reprises, une fois (9 matches) pour des insultes racistes contre Patrice Evra (Manchester United), une autre (10 matches) pour avoir mordu, encore, au bras, un adversaire, Branislav Ivanovic (Chelsea).
Et lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud, il avait intentionnellement dégagé un ballon de la main sur la ligne de but, empêchant le Ghanéen Dominic Adiyiah de marquer. Il avait été expulsé et les caméras de télévision l’avaient montré célébrant l’échec d’Asamoah Gyan, tireur malheureux du penalty.
Un casier chargé qui ne plaide pas en faveur d’un jugement clément de la commission de discipline de la Fifa. 

Morsures 
et remords
 
“Morsures et remords” déplorait mercredi la presse italienne au lendemain de l’élimination de son équipe au cours d’un match contre l’Uruguay marqué par la morsure d’un joueur de la Squadra par l’un de ses adversaires.
Plusieurs quotidiens affichent en première page l’épaule dénudée de Giorgio Chiellini, mordu à la 80è minute par l’attaquant uruguayen Luis Suarez à l’insu de l’arbitre. Le match, remporté 1-0 par l’Uruguay, se traduit par l’élimination de l’Italie et la double démission du sélectionneur Cesare Prandelli et du président de la Fédération italienne (FIGC), Giancarlo Abete.
“Débâcle”. “Nous avons tout perdu: le match, le Mondial, le sélectionneur et le président ont démissionné. Plus nu que ça, tu meurs”, se lamente la Gazetta dello sport.
“Dans la lutte contre les vampires, nous restons exsangues. L’Italie se heurte aux dents de Suarez et contre le (carton) rouge agité par un arbitre surnommé Dracula”, renchérit La Stampa, évoquant l’expulsion d’un joueur italien.
Le Corriere della Sera souligne pour sa part que le Mondial restera malgré cela “mémorable”. “Prandelli, en quatre ans, a mis sur pied la seule équipe italienne capable de s’en tirer à l’étranger: il s’en va avec honneur. On ne peut pas en dire autant du mordeur Luis Suarez. Il comprendra lors du long repos forcé qui l’attend, qu’on ne peut pas honorer son drapeau avec les pieds et le déshonorer avec les dents”.
 
Programme du jeudi
 
Groupe G
17h00 : Allemagne-Etats-Unis
17h00 : Portugal-Ghana
Groupe H
21h00 : Belgique-Corée du Sud
21h00 : Russie-Algérie
 


AFP
Jeudi 26 Juin 2014

Lu 426 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs