Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Suarez, du mordant pour un retour "aigre-doux"




Suarez, du mordant pour un retour "aigre-doux"
Après sa longue suspension, Luis Suarez a montré du mordant pour son retour à la compétition samedi en Liga face au Real Madrid (3-1), même si l'Uruguayen, passeur décisif, garde un goût "aigre-doux" de ce clasico perdu avec le FC Barcelone.
Tout au long des 68 minutes qu'il a passées sur la pelouse, on l'a vu courir, s'arracher et s'échiner au milieu de la défense madrilène, se battant sur chaque ballon.
C'est que le joueur de 27 ans avait faim de football: il n'avait plus rejoué en match officiel depuis Italie-Uruguay fin juin au Mondial-2014, où il avait mordu un adversaire, Giorgio Chiellini, devant les caméras du monde entier, écopant d'une sanction de quatre mois sans compétition.
Samedi, l'attaquant uruguayen a eu le bonheur de renouer avec la compétition dans un contexte tout aussi planétaire, le clasico de la Liga au stade Santiago-Bernabeu.
"Je suis très content d'avoir pu recommencer à jouer, c'est un grand soulagement et je suis très content que cette période soit passée", a réagi Suarez après le match. "J'ai une sensation aigre-douce en raison du résultat, mais cette équipe a toujours su se relever."
«Il a été dans le rythme»    
Sa titularisation n'était pas acquise d'avance, s'agissant d'un joueur en manque de rythme après n'avoir joué que quelques matches amicaux ces dernières semaines.
Mais, aligné d'entrée en attaque avec l'Argentin Lionel Messi et le Brésilien Neymar, Suarez n'a mis que quatre minutes à être décisif pour son nouveau club, qu'il a rejoint cet été en provenance de Liverpool.
La recrue la plus onéreuse de l'histoire du Barça (81 M EUR) a en effet adressé une longue diagonale pour décaler Neymar, qui a ouvert le score après avoir repiqué dans l'axe.
C'était un bon début et Suarez aurait pu délivrer une autre passe décisive sur un centre que Messi, dans la surface, n'a pu mettre au fond, butant sur le gardien madrilène Iker Casillas.
En seconde période, Suarez a beaucoup tenté mais il était serré de près par la charnière Pepe-Sergio Ramos, avant d'être remplacé à la 68e minute par Pedro.

Lundi 27 Octobre 2014

Lu 99 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs