Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Stromae se prend un râteau




Stromae se prend un râteau
Le phénomène belge de la chanson Stromae s'est mis en tête de "faire la leçon" aux Diables rouges --l'équipe nationale de football-- dans son dernier clip publié lundi, mais il se prend un magistral "râteau" dans cette vidéo pleine d'autodérision.
A trois mois de la Coupe du monde au Brésil, l'auteur au succès foudroyant de "Formidable" et de "Papaoutai" consacre sa "leçon numéro 28" à son morceau "Ta Fête", qu'il rêve, dit-il, de transformer en "hymne officiel" de la sélection emmenée par Vincent Kompany et Eden Hazard.
On le voit d'abord se brosser les dents dans une tente canadienne --rouge bien sûr-- plantée dans le rond central d'un stade roi Baudouin, à Bruxelles, entièrement vide, puis essayer d'expliquer son projet face à la caméra, à l'aide d'un petit synthétiseur dont le son est recouvert par le bruit intempestif d'une tondeuse à gazon.
Le chanteur belge prend ensuite la direction de l'hôtel des Diables rouges pour leur exposer les détails, de plus en plus farfelus, de son futur "clip officiel". Le milieu de terrain de Manchester United Marouane Fellaini y jouerait le "rôle de la balle" et l'avant-centre d'Everton Romelu Lukaku celui de "la mère", le tout dans un "énorme labyrinthe" aux contours et à la signification particulièrement flous.
Imperturbable sur son tapis roulant d'entraînement, le gardien de l'Atletico Madrid Thibaut Courtois lève à peine les yeux sur le chanteur, tandis que le capitaine de l'équipe, Vincent Kompany (Manchester City), continue à lire son journal, le visage fermé.
Stromae n'a pas plus de succès en poursuivant son exposé dans un ascenseur bondé de joueurs belges nullement intéressés et jusque dans les toilettes des hommes, où il s'intercale, toujours avec le même manque de réussite, entre deux pions majeurs du Onze qui défendra en juin les couleurs de la Belgique au pays de Pelé.
Attablé avec le sélectionneur Marc Wilmots, il lui propose ensuite ses vues "techniques": une défense dite "de la tortue, du trèfle à quatre feuilles ou du losange --comme les Romains--" ou une disposition sur le terrain en "1-4-5" qui ferait peut-être rêver les amoureux du "football total" mais suer à grosses gouttes tout supporteur normalement constitué. A bout d'arguments et de guerre lasse, le chanteur de tout juste 29 ans finit par proposer "de faire un truc dans le bus en cinq minutes, avec deux caméras", ce que l'équipe accepte finalement de faire, avec un enthousiasme tout relatif... Malgré ce scénario catastrophe --en fait une mise en scène savamment préparée-- "Ta fête" a bel et bien été choisie pour être la chanson officielle de l'équipe belge de football pour la prochaine Coupe du monde, a indiqué lundi soir à l'AFP sa maison de production Mercury, filiale d'Universal. 
Le compte Twitter officiel des Diables rouges, àBelRedDevils, a également confirmé l'information: "Alors on danse ? Ta Fête de à Stromae, chanson officielle des Diables pour la à FifaWorldCup".
Depuis que l'équipe nationale a retrouvé des couleurs grâce à l'émergence d'une nouvelle génération de joueurs évoluant dans les plus grands championnats européens, la fédération belge de football a mis en place une série d'actions promotionnelles décalées, baptisée les "Défis des Diables". Elles ont notamment consisté à remplir une tribune entière de supportrices lors d'un match de qualification ou à décorer le stade roi Baudouin de milliers de dessins réalisés par des enfants.  Cette politique de marketing très efficace a accompagné, voire suscité, un engouement pour l'équipe qui n'avait plus été vu en Belgique depuis l'épopée du mondial mexicain en 1986, où les Diables rouges avaient décroché la quatrième place.

Jeudi 20 Mars 2014

Lu 130 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs