Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Strauss-Kahn démissionne du FMI




Strauss-Kahn démissionne du FMI
Dominique Strauss-Kahn, accusé de tentative de viol et incarcéré à New York, a démissionné de son poste de directeur général du Fonds monétaire international (FMI) quatre jours après le début d’une retentissante affaire.
Dans sa lettre de démission publiée par le FMI, l’ex-favori de l’élection présidentielle française explique qu’il veut se consacrer à «prouver (son) innocence».
«Je démens avec la plus grande fermeté possible toutes les allégations portées à mon encontre», déclare Strauss-Kahn dans le communiqué du Fonds, daté de mercredi et diffusé jeudi vers 04h10 GMT.
«Je veux protéger cette institution que j’ai servie avec honneur et dévouement et surtout, surtout, je veux consacrer toutes mes forces, tout mon temps et toute mon énergie à prouver mon innocence», ajoute-t-il.
Incarcéré depuis lundi dans la prison new-yorkaise de Rikers Island, Dominique Strauss-Kahn faisait face ces derniers jours à une pression grandissante, beaucoup de dirigeants jugeant sa situation incompatible avec l’exercice de sa fonction. Le FMI donnera prochainement les détails du processus de sélection du nouveau directeur général, ce qui lancera officiellement la course à sa succession. L’intérim sera assuré par le numéro deux de l’institution, John Lipsky, qui avait annoncé son départ prochain avant l’affaire.
Dominique Strauss-Kahn est notamment accusé de tentative de viol, d’agression sexuelle et de séquestration.
La plaignante, une femme de chambre de 32 ans originaire de Guinée et travaillant dans l’hôtel où il séjournait, a été entendue mercredi par un jury populaire.
Les jurés devaient se réunir vendredi à huis clos pour statuer sur l’éventuel renvoi de Strauss-Kahn devant un autre jury, qui serait cette fois chargé de le juger.
Lors d’une audience préliminaire lundi, Dominique Strauss-Kahn s’est vu refuser une libération sous caution, la juge évoquant un risque de fuite.
Sa photo d’identité judiciaire, prise dans les heures suivant son arrestation à bord d’un avion à destination de Paris, est apparue mercredi dans les médias américains. L’ancien ministre de l’Economie apparaît absent, les yeux mi-clos, le col de chemise ouvert.
Les premières images de Dominique Strauss-Kahn menotté, sortant d’un commissariat de Harlem dimanche soir, avaient suscité l’indignation en France.
La séquence des évènements du samedi new-yorkais de Strauss-Kahn se précise au compte-gouttes.
Une source proche de l’enquête a appris à Reuters que le Sofitel de Times Square avait prévenu la police une heure après le départ de Strauss-Kahn de l’hôtel.
Une source citée par Le Figaro affirme par, ailleurs, qu’un autre employé était dans la suite du dirigeant français lorsque la femme de chambre est entrée, et que cet employé pensait les lieux inoccupés.
Les conseils de l’ancien directeur du FMI n’ont pas encore annoncé leur ligne de défense. Mais une phrase de l’avocat Benjamin Brafman lors de l’audience de lundi laisse entendre qu’il cherchera à prouver que, si rapport sexuel il y a eu, il était mutuellement consenti.
Dominique Strauss-Kahn dirigeait le FMI depuis le 1er novembre 2007. Son passage aura été marqué par le renforcement du rôle de l’institution à la faveur de la crise financière et de la crise de la dette dans la zone euro.
Parmi les successeurs possibles de Strauss-Kahn figurent la Française Christine Lagarde et l’Allemand Axel Weber mais le poste pourrait pour la première fois échoir à un non-Européen.
Depuis sa naissance en 1945, la direction du FMI a toujours été réservée à un Européen, les Américains dirigeant de leur côté la Banque mondiale. Mais d’autres puissances - Chine, Japon, Brésil,... - réclament une nouvelle approche.
Les Européens arguent que la crise de l’euro doit inciter le FMI à choisir son directeur général dans leurs rangs.

REUTERS
Vendredi 20 Mai 2011

Lu 290 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs